samedi , 22 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Tokyo Police Club

Tokyo Police Club

A Lesson In Crime

V2 - TBA


D’entrée de jeu, Tokyo Police Club n’a rien en commun avec Tokyo Hotel, Tokyo Sex Destruction ou encore avec un pseudo club de la mégalopole nippone. Toute ressemblance serait donc purement fortuite. Il s’agit tout simplement d’une bande de copains débarquant en droite ligne du pays des trappeurs pour mettre le feu avec un 8-titres qui déchaîne d’ores et déjà les passions. Prise de température.

Greg Alsop, Josh Hook, David Monks et Graham Wright, membres du quatuor en question poussent la chansonnette et après quelques essais, décident de balancer leur production sonore en pâture. Au public tout d’abord et ensuite sur les ondes hertziennes. Le résultat est vraiment surprenant d’authenticité. Les puristes y trouveront certaines similitudes avec d’autres formations relativement proches telles que Gliss, ou encore The Strokes pour ne pas les nommer, "Be Good" et "It Works" en sont des exemples parlant. D’autres influences plus lointaines sont également à signaler, comme The Cure, du moins à leur début. Preuve en est avec l’excellent "Nature Of Experiment". Comparaison gratuite ? Pas si sûr.

Le son vintage produit n’en demeure pas moins intéressant, subtilement agressif et volatile. Les riffs de guitare trouvent leur véritable dimension aussi bien dans la frénésie que dans les morceaux plus calmes et ambiants. Nasillarde, désinvolte ou plaintive, la voix confère à la production une approche à la fois rythmée et chaleureuse. Les morceaux, tous très dansants, évoluent dans un contexte délicieusement mélodique et simple, tant et si bien d’ailleurs, que l’on se surprendrait à fredonner les refrains sans s’en rendre compte. Plus sérieusement, ce mini-album, pourtant loin de provoquer une révolution dans le monde rock en général, a au moins le mérite de suivre la ligne tracée par ses prédécesseurs tout en apportant une certaine fraîcheur mêlée à une touche d’originalité. Les atmosphères savamment distillées par nos charmants trublions hésitent entre mélancolie et joie, sans jamais tomber dans la mièvrerie.

Se laisser emporter par l’expérience Tokyo Police Club et vivre le rock comme une vie à part entière, en profitant au maximum. Voilà le message clair véhiculé par cette galette. La suite des opérations laisse présager d’excellentes surprises. Affaire à suivre !


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page