mercredi , 21 novembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Emilie Simon

Emilie Simon

L'Olympia

Universal


Premier album live pour la jolie plante de Montpellier… Auteur, compositeur et interprète, Emilie Simon nous livre sa prestation à l’Olympia, la célèbre salle parisienne de music hall. Que de grands noms se sont succédés pour donner à cet espace toute l’âme de la musique de l’Hexagone. Nous pourrions nous demander à quoi bon écouter un album de scène si ce n’est pour se dire : "j’y étais", ou bien se souvenir de ne pas avoir réussi à se lever le jour de la vente éclair des billets… Mais il n’en est rien ! Dans L’Olympia, Emilie Simon nous livre une interprétation inattendue et juste des succès qui ont fait sa renommée, depuis son album studio éponyme (2004) en passant par la BO du film La Marche de l’Empereur (2005) et encore récemment Végétale (2006). Tout en mélangeant électro suave, pop rock et variété française, la collaboration avec Cyrille Brissot pour l’orchestration est une réussite. Les percussions de Cyril Hernandez ainsi que la participation du quatuor de cordes Siné Qua None donnent de la profondeur et de la consistance aux différents morceaux. La version de "Song of the Storm" trouve une force qui dépasse la simple musique de film. "Flowers" nous est livrée dans sa version minimale, seulement accompagnée d’une guitare. Malheureusement, force est de constater qu’il est tout de même dommage de ne pas retrouver Perry Blake sur "Graines d’étoile" ou d’assister à la reprise de "I Wanna Be Your Dog" dans une version beaucoup moins puissante que sur l’album studio. Et pourquoi finir sur une version aussi mièvre de "Come As You Are" de Kurt Cobain?? On espérait davantage pour un achever un concert digne de ce nom…
Malgré tout cela, L’Olympia est étonnant et déroutant. C’est tout ce que l’on peut attendre d’un album live


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page