Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Wolfkin

Wolfkin

Brand New Pants

Phonag


On ne sait pas très bien, au premier abord, si c’est de la musique d’ambiance, si c’est de la musique électro, type Nova (pour les inconditionnels de Radio Nova sur les ondes ou par le web), ou si c’est de la musique vraiment rock. Il ne s’agit pas ici de se prononcer sur la définition de ce style, mais sur la qualité de cet album.
En tout état de cause, ce n’est pas de la britpop (c’est danois, donc pas étonnant), ce n’est pas de l’emo, c’est du rock électro.
Est-ce que c’est bien? Oui. Il est difficile de dire pourquoi, mais c’est agréable à écouter. Quelque part c’est un peu comme Nouvelle Vague, on ne sait pas trop pourquoi on aime, mais on aime. En fait tout, est dans l’ambiance, dans les beats, les basses, les petits sons accessoires. Les refrains sont entêtants,et on se laisse transporter dans un univers parfois un peu loin des classiques rock, mais le moins que l’on puisse dire, c’est que ça fonctionne.
Le premier titre est un tube à lui tout seul. "These Are All Illusions" est une pure merveille, à écouter dans le métro ou le train le lundi matin, pour commencer la semaine du bon pied et aimer son patron, pour la première fois… "Brand New Pants" est porté par une voix presque à la Elvis. Le quatrième titre est le clou de l’album: "The Great Divide", entre bonne electro et influences rock venues de nulle part, d’une planète où le rock se fait différemment mais bien… "Gold Wedding" est presque trop rock pour un album pareil. Presque trop anglo-influences, presque trop de guitares… Mais comment font-ils pour mettre dans une telle confusion nos pauvres oreilles sans que ça nous dérange le moins du monde? "Adore Toi", ou un mélange d’électro, de musique des années 60 et de la vague des années 80… Allez comprendre, il faut l’entendre pour le croire. On part ensuite dans deux morceaux folk presque country music, mais curieusement là encore, ça passe bien… Ils sont très fort ces Danois! L’avant dernier titre semble tout droit sorti d’un album de Depeche Mode Sans aucun plagiat, sans aucune mauvaise copie.

Est-ce une bonne découverte ? Oui. Allez-vous courir l’acheter ? Evidemment. Allez-vous le recommander ? Non, parce que c’est un secret entre nous, une part de rêve qui s’achève dès que la musique se termine…


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page