samedi , 17 novembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Interviews » The Datsuns

The Datsuns



Certains concerts sont inoubliables. Nous avons tous nos critères qui font que l’on a apprécié ou non un concert. Pour certains, il s’agit de l’ambiance dans le public, pour d’autres, c’est plutôt le choix des titres interprétés ou encore l’attitude des musiciens qui est un facteur de plaisir. Quoi qu’il en soit, les deux cents spectateurs du Fri-Son assistant au show des Datsuns auront vu un pur concert de rock n’roll avec chute et slam du chanteur, solos à l’ancienne, excellente playlist, reprises mythiques (Misfits et Ramones) et enfin un public réceptif qui s’est bien défoulé dans les premiers rangs. En somme, tous les ingrédients étaient présents pour que l’on se souvienne longtemps de ce concert. En plus, le groupe de première partie, The Mondrians, groupe valaisan, a donné une super représentation pour chauffer la petite salle du Fri-Son.

Quelques heures avant de faire son show, Christian Livinston, guitariste des Datsuns a bien voulu répondre à quelques unes de nos questions.

Comment se passe cette tournée ?
Cette tournée est celle de notre dernier album en date Smoke & Mirrors. On tourne depuis septembre 2006 et nous sommes déjà passé en Europe en octobre. On essaie de jouer dans de nouvelles salles pour faire découvrir notre musique à un nouveau public.

Le public est-il réceptif à vos nouveaux morceaux ?
Oui, les nouvelles chansons sont très bien appréciées. On en joue d’ailleurs beaucoup, elles sont un peu plus énergiques et dynamiques que nos anciennes compositions.

Le mois de janvier est un des plus chauds en Nouvelle-Zélande, mais qu’est-ce que vous faites donc ici ?
Ha ha ha… C’est vrai qu’il fait froid ici. Mais nous avons quand même joué deux semaines en Nouvelle-Zélande et on a organisé les concerts sur la plage, c’était génial. On allait se baigner et après on faisait notre concert sur plage. Ensuite on est venu par ici ou il y a de la neige. On passe d’un extrême à l’autre. Mais c’est vrai que la neige est quelque chose de nouveau pour nous, on a grandi en Nouvelle-Zellande et on la découvre seulement depuis qu’on tourne en Europe.

A l’exception des Datsuns, est-ce qu’il y a d’importants groupes de rock en Nouvelle-Zélande?
Oui il y a énormément de groupe de rock, mais ils ne sont pas très connus. Il y a eu les D4 qui ont tourné en Europe, mais maintenant ils sont séparés. La plupart des groupes jouent en Nouvelle-Zélande ou en Australie. C’est assez dur de faire carrière et de sortir du pays, cela coûte très cher, je pense d’ailleurs que c’est pareil pour la Suisse, en tout cas je n’ai jamais vu de groupe suisse jouer en Nouvelle-Zélande.

Qu’est-ce que l’on peut souhaiter pour les Datsuns en 2007 ?
Nous voulons juste jouer de bons concerts et faire un nouvel album.

Il y aura donc un nouvel album cette année ?
Il sortira vraisemblablement l’année prochaine. Nous allons déjà terminer cette tournée et ensuite commencer à écrire de nouveaux titres, et je l’espère revenir dans quelques temps en Suisse et pourquoi pas ici l’année prochaine.

Généralement vous êtes comparés à deux sortes de rock n’roll. L’ancienne génération (AC/DC, Led Zeppelin, Motörhead) et la nouvelle (The Strokes, Hives, Vines, White Stripes). Etes-vous fiers de cela ?
Je trouve que c’est un peu bête de faire toujours des comparaisons. De toute façon on peut aimer ces deux périodes. J’aime bien les White Stripes, les Vines et les Strokes, mais nous n’avons pas du tout le même son. Ce qui est important c’est d’aimer la musique et pas forcément de savoir à qui cela fait penser.

Mais toi, quelle période préfères-tu ?
J’adore la période 60 et 70, mes groupes préférés sont Led Zeppelin, David Bowie, les Stones, Queen, Deep Purple, T-Rex et les trucs du genre. J’aime aussi les nouveaux groupes, mais la plupart de mes disques datent de cette époque.

Si j’étais un magicien, qu’est-ce que tu voudrais me demander ?
Si tu étais un magicien ? Je te demanderai qu’on puisse encore être la dans dix ans, que l’on fasse toujours des disques et des concerts.

Qu’est-ce que tu veux dire à tes fans suisses ?
Venez aux concerts (rires)!!  Venez nous voir jouer et acheter notre nouvel album !

Que penses-tu de l’attitude « sex, drugs & rock n’roll » ?
J’aime bien le rock n’roll…et le sexe. La drogue te coûte beaucoup d’argent, tu passes un bon moment quelques heures, mais après tu regrettes et en plus tu n’as plus d’argent. C’est vraiment une perte de temps. Donc si je résume, sexe oui, rock n’roll oui, drogue c’est pas mon truc.

Est-ce que tu peux me dire quelques mots en français ?
Je ne connais que les mots de base comme «parlez-vous français», ou encore «merci, merci beaucoup», «bonsoir, bonjour». Généralement, quand je vais dans un pays j’apprends quelques mots, mais après dès que je vais ailleurs je les oublie et j’apprends les nouveaux mots basiques du pays dans lequel je suis. En Nouvelle-Zélande on a appris seulement l’anglais, alors c’est vrai qu’on se sent un peu stupide de ne pas savoir autre chose, car partout en Europe les gens connaissent au moins trois langues.

Lien vers la chronique de Smoke & Mirrors

Lien vers le site officiel du groupe

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page