mardi , 25 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » James Morrison

James Morrison

Undiscovered

Polydor - Universal


Est-ce que le nom Morrison prédispose au talent musical? Peut-être, toujours est-il que même si James Morrison n’est pas le petit cousin de Jim, le jeune homme a du potentiel! À 22 ans, il signe son premier album qu’il a astucieusement nommé Undiscovered afin de se démarquer de ses célèbres homonymes.
Dans un style soul-rock, l’Anglais surprend d’abord par sa voix bien particulière. Encore très « brute », (normal, il avoue n’avoir pris aucune leçon de chant) elle est écaillée mais chaleureuse et surtout marquante. C’est ce qui fait la particularité de l’album et qui devrait garantir à l’interprète un succès et une reconnaissance rapides. Mais ce n’est pas tout : le jeune musicien gratte la guitare, une passion que son oncle lui a transmis dès l’age de 13 ans, et surtout compose lui-même. S’inspirant de ses souvenirs, il parle d’amour bien sûr, mais aussi de ses incertitudes, ou de ses buts encore incertains. Ses compositions rappellent celles de James Blunt. Même s’il peine parfois à transmettre ses émotions, les morceaux ne manquent pas de sentiment et de sincérité. L’album Undiscovered contient par conséquent quelques bonnes surprises, à l’instar de « You give me something », son premier single qui passe déjà depuis quelques temps sur les ondes. Mais ce n’est pas le seul titre à mentionner : « The Pieces Don’t Fit Anymore », « Wonderful world » et « Undiscovered » sont tous trois de très bons morceaux.
Les adeptes de mélodies calmes et romantiques seront séduits et le succès devrait être au rendez-vous. On lui souhaite de trouver ses marques sans perdre sa sincérité et sans se laisser trop influencer par l’industrie musicale.


Site officiel


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page