Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Now it’s Overhead

Now it’s Overhead

Dark Light Daybreak

Saddle Creek - Irascible


Une sélection Lords of Rock (qui ne figure pas sur Dark Light Daybreak):

Now it’s Overhead est avant tout le groupe d’Andy LeMaster. Ce petit génie de la musique jongle avec les sons et fait preuve une grande dextérité. Il enregistre une bonne partie des instruments, s’occupe des arrangements, écrits les textes, compose la musique, produit l’album et finalement le mixe. Il y a quelques musiciens et invités qui participent à son œuvre, mais n’ayons pas peur des mots, Now it’s Overhead, c’est son bébé !

Musicalement, le groupe d’Athens a un univers rock assez mélancolique, voire sombre où l’électronique prend une part importante. Ce n’est d’ailleurs pas évident de capturer toutes les subtilités de Dark Light Daybreak. La voix de LeMaster constitue pour la plupart du temps, les seules mélodies de cet album.

"Let The Sirens Rest" est un bon titre pour commencer l’écoute de l’album. Très calme, il laisse l’auditeur dans une sorte de sérénité douce et apaisante. "Estranged" suit dans un même registre, mais n’a pas l’ampleur de la première plage de l’album. "Walls" est au contraire beaucoup plus rapide, saccadée mais s’essouffle assez vite. On retrouve du grand LeMaster sur "Believe What They Decide" et "Night Vision", titres à nouveau lents où la voix du leader semble remplie d’émotions. On arrive à quelque chose de plus rock et traditionnel avec "Type A". Des riffs bien carrés et rythmés mais toujours avec cette voix assez particulière qui peut rappeler celle d’un certain Gallagher. "Meaning To Say" est aussi intéressante. Définitivement acoustique, elle possède de bonnes mélodies. "Let up" possède un côté musique irlandaise. C’est original mais pas déplaisant. Finalement, l’album se termine avec "Nothing In Our Way" et nous plonge dans une mélancolie profonde pour le reste de la journée. Ce dernier titre aurait pu figurer sur OK Computer de Radiohead.

Au final, il est difficile de dire si c’est un bon disque ou pas. Il n’y a pas vraiment de morceaux incroyables, mais pourtant chaque titre nous réserve une surprise. Il ne s’adresse pas non plus à n’importe quel public. C’est d’ailleurs pour cela que Now it’s Overhead n’est pas (encore) un groupe très connu. Ils seront en Europe en janvier et février de l’année prochaine.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page