vendredi , 21 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Concerts » Katerine au Fri-Son

Katerine au Fri-Son

Ne nous emmerde pas...


Une sélection Lords of Rock:



Samedi soir, Katerine a fait escale à Fribourg pour faire son show sur la scène du Fri-Son. Comme à son habitude, c’est avec un sérieux redoutable qu’il a charmé un public «100% VIP».

Solange la Frange a ouvert la soirée aux alentours de 22h avec un mélange d’électro et de punk. Il faudra patienter presque jusqu’à 23h30 pour que Katerine montre le bout de son nez. Mais l’attente en valait sans aucun doute la peine.
Vêtu comme à son habitude de manière étrange, Katerine et La Secte humaine (ses musiciens) ont tout de suite mis le public à l’aise. Entre deux chansons, il n’hésite pas à faire des discours psychédéliques. Et après une version live de «Parlez-vous anglais Mr. Katerine», La Secte humaine s’en va, laissant son chanteur seul sur scène. Sans hésitation il se met à la batterie et entonne un solo sur «Louxor j’adore» alors que derrière lui une vidéo projection montre les musiciens qui se changent dans un champ. Et ces derniers de revenir déguisés en un mélange d’égyptiens et de disco ball.
Et le concert se poursuit avec quasiment toutes les chansons de «Robot Malgré Tout» et bien d’autres encore.  Katerine présente ensuite le groupe, leur fait à tous des «petits poutous», puis fait monter une fan sur scène pour danser avec elle sur «Je vous emmerde». Charmée, la jeune fille reste également pour «Borderline» et ne peut résister à l’envie de lui faire, elle aussi, des petits poutous.
Mais déjà il est temps de se dire au revoir, ce qui est absolument inconcevable pour le public du Fri-Son. Alors Katerine revient, presque nu, pour faire tout seul le rappel. De peur d’attraper froid, il demande son boa, et par soucis de pudicité, sa «ceinture sexy». Mais après quelques chansons plus calmes, La Secte humaine le rejoint, changée encore une fois, en fille. Deux ou trois titres encore et le groupe finit en boxer, laisse dépasser quelques poils pubiens. Alors que pour la troisième et dernière fois «Louxor j’adore» retentit, le public est arrosé de petits cœurs en papier rose.

Un sans faute donc pour le roi de l’autodérision et du mauvais goût. Si Katerine n’a pas encore prévu d’autres dates avec La Secte humaine en Suisse, il nous réserve une surprise. Un spectacle chorégraphique en collaboration avec Mathilde Monnier sera présenté les 15 et 16 février 2007 au BFM à Genève.

Photos officielles ©Valérie Archeno

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page