mardi , 25 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Concerts » Portland & Delilahs

Portland & Delilahs

Rocking Chair gets sexy


Allez zou, c’est reparti, vous reprendrez bien une petite soirée Rock ? Les festivals sont déjà si loin. Un style conventionnel pour un concert qui fait pour ainsi dire la part belle aux nouveautés suisses de cet automne. Il n’y a franchement rien de mieux par les temps qui courent. D’autant plus que les deux groupes prévus à l’affiche ce soir-là vont certainement en étonner plus d’un. En effet, rien de bien connu mais cette fois-ci les découvertes en question forcent l’admiration. Tout ça bien évidemment se passera au Rocking-Chair de Vevey, l’endroit, que dis-je l’antre qui a vu naître et exploser les plus grands, une véritable référence en matière de culture alternative.

Passons au programme des réjouissances :

Commençons tout d’abord par Delilahs. Coup de cœur de Lords of Rock, ce trio féminin est basé principalement en Suisse Allemande (voir interview). Nos séduisantes rockeuses proposent un style plutôt déconcertant, entre punk dégoulinant de riffs rageurs et rock alternatif. Les influences se font diverses: Ramones et Sleater Kinney pour ne citer que les plus marquantes. Distorsion fulgurante, son dévastateur, mélodies savamment élaborées, le tout est agrémenté d’une voix juvénile qui ajoute encore au charme désinvolte déployé sur scène. Le groupe semble promis à un avenir plus que prometteur. Toute résistance devient inutile.

Portland, quant à eux, n’ont rien à envier à leurs consoeurs. Ce groupe, originaire de la région lémanique, contrairement à ce que leur nom pourrait laisser entendre, livre un son travaillé qui se situerait quelque part entre pop et rock brut. Influencé par KS’Choice ou Dolly, le travail dynamique ne fait pas dans la dentelle et égare délicieusement le spectateur dans un labyrinthe musical inextricable. Qu’on ne s’y trompe pas, la guitare et la batterie parfois lascives, parfois agressives, propulsent le public conquis là où il ne s’y attend pas. Les mélodies entraînantes et rentre-dedans sont adoucies par une voix féminine carrément sensuelle. Douche écossaise garantie.

La soirée ne se termine bien évidemment pas après ces deux shows, les noctambules en herbe l’auront bien sûr deviné. Elle se prolongera tard dans la nuit avec une after, et, pour les plus résistants, il est même prévu que celle-ci se termine aux premières lueurs de l’aube !

Dernière surprise de taille, cette soirée est entrée libre ! Et oui, pas besoin de se creuser les méninges pour montrer patte blanche ou feinter la sécurité pour entrer. Que du bonheur en perspective.


Lien vers le site officiel de The Delilahs

Lien vers le site officiel de Portland

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page