dimanche , 23 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » CSS

CSS

Cansei de Ser Sexy

Irascible


Une sélection Lords of Rock:

Et oui on peut être brésilienne(s) et fatiguée(s) d’être sexy et peut-être aussi un peu fatiguée(s) de la samba, ce n’est pas incompatible. Enfin, voilà cinq Brésiliennes et un Brésilien de Sao Paulo qui boycottent la samba nationale pour pondre un album fait quand même pour faire la fête, sang latin oblige, mais pas dans le même ton. Voilà un album rock alternatif pour ne pas dire foutraque, un peu décadent et surtout super rythmé pour des soirées endiablées et trendy entre amis bourrés au passoa. Ceux qui aiment la diversité et la recherche, s’abstenir. N’empêche que ces six brésiliens-là s’amusent et ça se sent. Il y a un petit côté électro, des voix de filles qui parlent anglais comme une vache… brésilienne, un côté c’est la danse des canards parfois (cf "Alcohol"), un côté provoquant et pop-art, un côté anti-Paris Hilton que je prise particulièrement (cf "Meeting Paris Hilton"),  une tendance presque girls band (cf  "Music is my hot sex"), mais tellement relaxant.
A part ça c’est cool de voir des filles dans ce type de musique, même si ça casse pas trois pattes à un canard, et qui s’amusent sans se prendre la tête. Ces Brésiliennes sont vraiment sympathiques, même si disons-le hors contexte "chaudes soirées à tendance branchouillardes", elles ne sont pas tellement à leur place.
Tout commence avec un très minimal "CSS Suxxx" (par CSS comprendre bien entendu Cansei de ser sexy, fatiguées d’être sexy, donc), qu’on écoutera pas deux fois sauf vraiment très avancé en fin d’after, pas avant…! Le deuxième titre est gentillet mais on ne va pas s’arrêter dessus, et "Alala", la troisième plage montre le ton de ces filles gonflées…Les paroles tiennent en cinq lignes, la musique est un mélange d’électro et de pop rock, les voix semblent robotiques, mais le grain de folie est là.
"Let’s make love and listen death from above" a-t-il reçu ses tendances du funk, de la disco, ou de la scène underground berlinoise ?… On ne le sait pas mais ça fonctionne bien, "Artbitch" est dans la même veine, et ainsi de suite. Signalons que "Meeting Paris Hilton" est exceptionnel. Tout comme "Music Is My Hot Sex", même si là il est très probable que l’inspiration vient des Spice Girls revisitées à la sauce électro-rock alternatif…
Pour résumer, c’est pas prétentieux, c’est pas super varié, mais c’est cool !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page