mercredi , 1 décembre 2021
Arrivés dans les bacs en catimi dans le courant juillet, SHAKE / SHIVER / MOAN sonne le retour aux affaires des Anglais des 22-20's, après une séparation retentissante en 2006. En septembre 2004, une jeune formation anglaise se pointe sans prévenir et balance BLUES EXPLOSION. La galette a l'impact d'une bombe A dans les milieux indépendants. Peu de temps après, 22-20's vole en éclat. Des désaccords sur la direction artistique du groupe auraient eu raison du quatuor emmené par Martin Trimble. Un traumatisme pour les fans de ce groupe à la musique racée et au potentiel énorme. Mais les quatre maltrotus d'Oxford ont fini par accorder leurs guitares et c'est sous le pseudonyme de Bitter Pills, l'un des morceaux figurant sur le nouvel album, qu'ils recommencent à tourner en Grande-Bretagne. Et, c'est sans prévenir que débarque en mai 2010 un EP de cinq titres, officialisant ainsi leur reformation.

22-20’s

ROCK Arrivés dans
les bacs en catimi dans le courant juillet, SHAKE / SHIVER / MOAN sonne le
retour aux affaires des Anglais des 22-20’s, après une séparation retentissante
en 2006.

En septembre
2004, une jeune formation anglaise se pointe sans prévenir et balance BLUES
EXPLOSION. La galette a l’impact d’une bombe A dans les milieux indépendants.
Peu de temps après, 22-20’s vole en éclat. Des désaccords sur la direction
artistique du groupe auraient eu raison du quatuor emmené par Martin Trimble.
Un traumatisme pour les fans de ce groupe à la musique racée et au potentiel
énorme. Mais les quatre maltrotus
d’Oxford ont fini par accorder leurs guitares et c’est sous le pseudonyme de
Bitter Pills, l’un des morceaux figurant sur le nouvel album, qu’ils
recommencent à tourner en Grande-Bretagne. Et, c’est sans prévenir que débarque
en mai 2010 un EP de cinq titres, officialisant ainsi leur reformation.

Reformation

 

 

Après un premier disque pur
blues-rock, teigneux et sauvage, boxant dans la même catégorie que les défunts
Supergrass, 22-20’s livre un album plus réfléchi, plus pop-rock. Ennuyeux?
Commun? Pas du tout, de la même trempe que son prédécesseur, SHAKE / SHIVER /
MOAN se déroule pied au plancher (38 minute chrono) et contient son quota de riffs
entêtants (« Talk To Me » ou « Shake Shiver Moan »). Sexy en
diable, certaines compositions en appellent autant à The Strokes (« Heart
On A String ») ou aux excellents Arctic Monkeys (« Latest
Heartbreak »). Un disque brillant et habité, preuve que le groupe en a
encore sous la pédale.

About Anthony

:-)

Check Also

Big Dez – Chicken in the Car and the Car won’t Go

Big Dez est de retour ! Bien qu’il n’ai jamais vraiment quitté nos cœurs de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.