lundi , 24 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Mercury Rev

Mercury Rev

Snowflake Midnight

Universal


Incompris et injustement conspué, le dernier-né des célèbres musiciens de Buffalo n’en reste pas moins magnifique et passionnant. Deserter’s Song avait révélé la formation au grand public, stupéfait face au style de la bande de Jonathan Donahue et à la qualité de morceaux tels que "Goddess On A Highway" ou "Holes". Ensuite, All Is Dream venait dignement perpétuer ce créneau, avant que The Secret Migration ne viennent l’aplatir par une surenchère plutôt malvenue.

Avec Snowflake Midnight, la claque est puissante, sublime même. Mercury Rev a pris le risque de décevoir ses fans et en a probablement perdu quelques-uns. Cependant, quel courage! Insensée et irrationnelle, la démarche n’en reste pas moins parfaitement contrôlée. La première chose qui frappe est l’important ajout d’éléments électroniques. Si les morceaux peuvent, à premier abord, sembler linéaires ou inconsistants pris séparément, le temps permet de se rendre compte de la profonde réflexion et de la maîtrise instrumentale qui se cache derrière ces productions. Il ne s’agit plus aujourd’hui pour Mercury Rev de séduire les filles avec de beaux morceaux romantiques (qui n’en a jamais abusé?), ni de jouer sur des aspects kitsch, comme on pouvait les trouver de temps à autres sur leurs précédents albums. Ici, il s’agit de dominer, de bouleverser et d’émouvoir. Il faut appréhender  cet album non pas comme une continuation, mais comme un nouveau départ ou une remise à zéro. Ainsi, le plaisir à l’écoute de "Snowflake In A Hot World", de "Senses on Fire", ou de "Dream of A Young Girl As A Flower" n’en sera que démultiplié.

On savait les membres de Mercury Rev allumés. Sur cet album, ils jouent comme si une nouvelle dimension les avait transcendés. On reste abasourdi devant tant de talent. Snowflake Midnight ne recèle certes pas de tubes au sens commun du terme, c’est un tube en lui-même. Gloire à ceux qui le reconnaîtront. Honte aux autres.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page