vendredi , 21 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Interviews » Redwood

Redwood

Paléo 08

TBA


Comment allez-vous et que pouvez-vous nous dire sur votre concert de tout à l’heure?
Lesley: C’était un concert merveilleux, nous avons eu beaucoup de monde. Les gens étaient sympas, on a eu un bon retour, que du bonheur !

Vous avez passablement de succès avec votre dernier album. Selon vous, quelle est la clé de ce succès?
Lesley: C’est d’abord beaucoup de travail. Ensuite, toute l’équipe qui est derrière nous fait aussi un super boulot. Nous avons composé de nombreux titres et on a choisi les meilleures pour figurer sur l’album. Et sinon, il y a aussi une part de chance, de réussite.

Mais vous avez suffisamment de succès pour vivre de votre musique ou vous devez encore travailler à côté pour joindre les deux bouts?
Lesley: Nous travaillons tous à côté, mais dans le domaine de la musique. Par exemple, Mark est prof de musique, Francesco le batteur donne aussi des cours et bosse dans un club. Le travail avec Redwood prend aussi pas mal de temps. Au final, la musique correspond à 100% de travail dans nos vies.

À la fin du concert, j’ai reconnu la reprise de Neil Young. Est-ce qu’il fait partie de vos références?
Lesley: Oui, je crois qu’on peut le dire. On a grandi avec sa musique. Neil Young est un de nos artistes préférés et ce morceau (Rockin in a free world) est vraiment incroyable. Je crois que Pearl Jam est à l’origine de ce morceau avec Neil Young.

Et quelles sont vos impressions d’être ici au Paléo? De jouer devant un public romand?
Mark: C’est génial, la Romandie est une région vraiment chouette. Les gens sont cool avec nous, très généreux, très ouverts, ils réagissent bien à nos morceaux, tu peux sentir la vibe. C’est toujours sympa d’être ici.

Sérieusement tu vois une différence entre le public suisse alémanique et les romands?
Mark: Ah oui, certainement. Je crois qu’ils sont plus ouverts et ils réagissent bruyamment à nos titres. Ils soutiennent d’avantage les groupes Suisses, c’est bien. Et de manière générale, ils sont plus relax.

Vous avez déjà joué à l’étranger et vous y retournez prochainement?
Lesley: Nous sommes très chanceux. En 2000, nous avons organisé nous même une tournée en Amérique. Il y a un an et demi, nous avons fait une tournée avec un groupe Néo-Zélandais à travers l’Europe, en République Tchèque, en Allemagne, en Autriche et encore dans plein d’autres pays.

Ici nous avons pu voir votre clip à la TV et force est de constater qu’il y a un côté un peu FM. On pourrait vous comparer au groupe Suisse Gotthard. Est-ce une influence pour vous? Que répondez-vous à cela?
Lesley: En fait, je ne connais pas très bien Gotthard. Mais je crois qu’ils font de la musique entre rock et pop. Je sais par contre qu’ils ont beaucoup de succès. Si on nous compare à eux, c’est flatteur. Mais ils ne sont en tout cas pas une influence. Après, je suppose qu’on peut faire des parallèle entre eux et nous, en effet. On est deux groupes suisses, on fait du rock, on a des chevelus dans le groupe (rires).

Enfin, en conclusion, qu’avez-vous envie de dire à vos fans romands qui liront ces quelques lignes ?
Lesley: Continuez à vous déplacer pour aller voir des concerts ! Nous allons tout faire pour revenir en Romandie. Vous êtes un super public, merci !


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page