mardi , 18 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Concerts » Paléo Festival 08

Paléo Festival 08

Mardi 22 juillet 08


Tout était prêt mardi à 16h30 pour accueillir les nombreux festivaliers venus assister à cette 33ème édition du Paléo. « Une édition marquée au sceau des découvertes et des innovations. Avec l’inauguration de deux nouvelles scènes qui leurs sont consacrées, le cirque, les arts de la rue et les artistes émergents se trouvent sous les feux des projecteurs » dixit Daniel Rossellat.

deus paleo 2008Au niveau de la programmation, c’est une soirée assez attractive pour les amateurs de rock. Comme d’habitude, un savoureux mélange de têtes d’affiche et de groupes prometteurs. Les berno-fribourgeois de Marvin ont eu la lourde tâche d’ouvrir le bal de cette 33ème édition. Les concerts étant étalés sur 5 scènes, nous ne pourront pas vous faire un compte rendu de chaque spectacle, toutefois voici quelques mots pour certains artistes :

The Hives a ouvert la grande scène pour un concert ensoleillé et dynamique. Rien d’incroyable au final, mais un bon moment de rock qui donne le ton de la soirée. Toujours fidèles à eux-mêmes, les Suédois ont assuré leur prestation.

Le phénomène BB Brunes n’a pas échappé au Paléo. Les cris stridents des jeunes filles aux premiers rangs ont fait sourire plus d’un festivalier. Le groupe français attire systématiquement un public juvénile et féminin. Est-ce que le phénomène BBB perdurera ? Difficile d’imaginer le groupe dans 15 ans… Quoi qu’il en soit, les fans ont accueilli chaleureusement leurs idoles et ont pu se casser la voix sur le célèbre tube « Dis-moi »

Cali a dépensé beaucoup d’énergie sur la grande scène. Et pourtant, une rumeur circulait que l’artiste était un peu malade… (Ce n’est qu’une rumeur). Une playlist sympathique avec les tubes des ces trois albums. Le public a bien apprécié ce spectacle et Cali a fini en nage, l’air heureux d’être parmi nous. Quelques irréductibles ont trouvé le coté « Bobo bien pensant » un peu agaçant.

Les Belges de Deus ont quant à eux délivré leur psycho-pop sous le chapiteau. Musique planante, atmosphère particulière, tout ce qui fait le succès du combo belge. Intéressant à voir, mais difficile de s’éclater dessus.

Il n’y a plus besoin de présenter Ben Harper, un grand habitué des festivals. Son concert a été bon, le public a vibré à la vibe des musiciens. Quelques titres de son dernier opus en date, quelques bons tubes et le tour est joué.

Les Genevois de Redback ont quant à eux attiré les bons vieux hardeux du coin et quelques curieux. Gros riffs, solos guitares, une rincette de Jack Daniel’s et c’est parti. Les ombres de Lemmy et d’Angus planaient sur la scène du Détour. Rock’n’roll attitude !!

Enfin, citons une bonne surprise de la soirée avec le duo des Blood Red Shoes. Efficace à souhait et rock n’roll à mort ! Steven à la batterie et la charmante Laura-Mary à la gratte. Ne surtout pas les comparer aux White Stripes, ils n’apprécient pas… Alors on va ne les comparer à personne et dire que ce groupe (à partir de 2 on est un groupe) a toutes les chances de cartonner.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page