samedi , 22 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Interviews » Vampire Weekend

Vampire Weekend

Interview Montreux Jazz 2008

Musikvertrieb


Interview de Vampire Weekend peu avant leur concert au Montreux Jazz Festival 2008 avec Rostam Batmanglij et Chris Baio, respectivement synthé et batteur de ce jeune groupe.

Lords of Rock: Vous venez de jouer au Werchter en Belgique et aux Eurockéennes de Belfort notamment. Comment cela s’est-il passé?
Chris: plutôt bien, mais nous avons surtout fait la première partie de Radiohead hier au Main Square à Arras en France, c’était fabuleux.
Rostam: on n’a pas eu de pause depuis longtemps en fait…
Chris: oui, on a fait énormément de premières parties ces derniers temps . On est fatigués mais on se connaît depuis tellement longtemps donc il n’y a pas de problèmes entre nous.

La plupart de vos concerts sont sold out et cela même en Australie. Comment abordez-vous ce succès rapide?

Chris: oh ces salles ne sont pas si grandes vous savez (rire)… C’est des salles à maximum mille personnes alors c’est assez facile à les remplir! Mais ça reste très intéressant, en plus en joue dans des endroits où l’on n’est jamais allé, au Japon ou en Australie justement. Mais pour revenir à votre question, c’est difficile de ressentir que l’on a un grand succès, on ne le ressent pas trop à vrai dire…

Que pensez-vus de cette "hype" montée par les médias autour d’une scène new yorkaise vous englobant vous et MGMT, Yeasayer ou Dirty Projectors?

Rostam: on est amis avec eux, on se connaît depuis très longtemps selon certains, on a aussi beaucoup joué avec eux mais…
Chris: mais c’est plus facile de ressentir cette sorte de scène depuis l’extérieur que depuis où l’on est, à Brooklyn ou dans les environs… Mais c’est vrai que l’on s’aime tous. Et il faut dire que New York reste une centre culturel de toute manière, alors les modes vous savez…

Il y a actuellement des gros problèmes de visa pour les artistes africains tels que Konono N°1, des artistes qui sont bloqués au frontières. Ca doit vous toucher vous qui êtes très avertis de cette musique….
vampire weekendChris: c’est totalement stupide je trouve. Aux Etats-Unis, c’est assez différent, nous n’en savons à vrai dire pas grand chose.

Et pourquoi ce ne serait pas vous qui iriez en Afrique?
Chris: oui, on aimerait vraiment aller jouer dans un de ces pays. Ces musiciens nous ont tellement tous inspiré que ça serait un honneur d’y aller. On l’espère en tout cas.

Vos vidéos sont très décalés, finalement comme l’est un peu votre musique. D’où viennent toutes ces idées?
Rostam: vous savez, A Punk a été enregistrée dans notre chambre (rire)! On pensait que ça serait dingue d’entendre ce morceau à la radio, où passent généralement des choses complètement différentes.
Chris: pour revenir au clip, la vidéo était cool en effet. Celle d’Oxford Comma était aussi amusante à faire. Finalement, c’est toujours la même chose: ce sont des gens qui viennent et nous proposent des idées. C’est pas tellement différent du schéma classique.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page