jeudi , 20 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » The Long Blondes

The Long Blondes

Couples

Musikvertrieb


Couples, c’est le deuxième album du groupe anglais The Long Blondes et sa sortie imminente va faire un tabac. Emmené par la chanteuse Kate Jackson, le groupe s’est  fait dignement remarquer en 2005 en recevant le New Musical Express Philip Hall Radar Award, nomination obtenue quelques années auparavant par Franz Ferdinand et Kaiser Chiefs. Passant d’un rock disco légèrement new-wave, avec quelques touches d’électro, l’album n’a pas un style défini mais forme un tout cohérent et extrêmement énergique. Un de ces rares albums dont on identifie les tubes dès la première écoute.
L’album débute sur «Century», un morceau où les voix féminines des deux chanteuses se répondent, un peu à l’image du duo Tegan and Sara, créant immédiatement une ambiance particulière. Le tout est souligné par quelques petites mélodies délicieusement ringardes au synthé. Le deuxième morceau, "Guilt", continue sur la même lancée avec quelques notes disco qui rappellent les récents succès des Scissor Sisters. Après ça, la machine est vraiment lancée et le groupe se risque à des morceaux plus expérimentaux et underground tel que «Round the Hairpin» et des morceaux plus léger. Le titre "Erin O’Connor" n’a pas grand chose à envier à Franz Ferdinand ou Madness et ne laissera plus aucun doute sur leurs talents de rockeuses. L’album s’achève en beauté sur «Nostalgica», un tube  que l’on confondrait presque avec ceux des Dresden Dolls, tant la voix et l’accompagnement est proche de celui d’Amanda Palmer. Le tout est parfaitement assemblé, avec quelque voix-off de vieux films pour parfaire l’ambiance.
Beaucoup, beaucoup d’influences différentes, pas beaucoup de nouveautés, mais un album à écouter, résolument. Le rock appartient pour toujours aux Anglais et se conjugue aussi bien au masculin qu’au féminin !


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page