jeudi , 20 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Concerts » The Dø

The Dø

Fri-Son, vendredi 4 avril 2008


Trois jours avant d’accueillir le couple le plus excitant du moment, The Kills, le Fri-Son confirme son éclectisme : ce vendredi, place aux multi-instrumentalistes The Dø. Déroutant sur album (A Mouthful), le duo l’est encore plus en live : une heure durant, ils nous ouvrent la porte de leur univers fait de cinéma, de folklore et de jazz. Enigmatiques, Olivia B.Merilahti and Dan Levy racontent qu’ils font «des chansons dans leur camion», se complaisent à reprendre le "Crazy" de Gnarls Barkley en mode acoustique et demeurent désinvoltes faces à leur miracle pop, "On My Shoulders", qui sera joué en roue libre.
The Dø s’amuse à partir dans des fausses pistes avant de se raviser, tout heureux de voir un public stupéfait devant une telle performance. Sous ses faux airs de Johnny Depp, Dan Levy pose un regard bienveillant sur sa douce moitié lorsqu’elle sort son ensorcelante comptine finnoise, "Unissasi Lauletet". "The Bridge Is Broken" est sublimé par deux musiciens qui ne revendiquent aucune étiquette, si ce n’est celle de faire des chansons «comme on mange». Par moments, on pense à un modèle réduit d’Arcade Fire, à une Björk moins pompeuse. Secondé d’un batteur, le duo lui a offert une véritable cathédrale, fait d’une immense suspension circulaire où sont accrochés des ustensiles de cuisine.
The Dø est un de ces groupes où le son et l’image ne font qu’un dans une harmonie extatique. Sortis de nulle part, ils sont beaux, inventifs et légers. Rarement hype n’aura été autant justifiée. À revoir sans doute cet été dans les grands festivals.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page