samedi , 22 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Interviews » Eskobar

Eskobar


Gibulchi - TBA


Vous nous aviez donné une interview lors de la sortie de votre précédent album éponyme qui était très minimaliste. Qu’est-ce qui a changé entre ces deux albums?
Le précédent album était effectivement très acoustique. Nous avions choisi un titre éponyme et une couverture blanche afin de laisser toute l’importance à la musique. La production de Death In Athens est beaucoup plus importante. Le changement principal réside dans le fait que l’album est composé au piano. Avant, nous travaillions à la guitare acoustique. Le piano offre beaucoup plus de possibilités et a permis un plus gros travail de production. J’ai préféré travailler de cette manière.

Voici une question très banale à laquelle vous avez déjà dû répondre mais quelle est l’origine du titre Death In Athens ?
C’est une idée de Frederick (Zäll, guitariste). Death In Athens était une punition infligée pour vanité dans la Rome Antique. On a trouvé que ça sonnait bien.

Les deux premiers singles "Hallelujah New World" et "As The World Turns" gardent le son d’Eskobar mais une touche disco semble y avoir été ajoutée. Qu’en penses-tu?
Absolument, "As The World Turns" est mon morceau de l’album préféré. Nous avons le disco dans le sang (rire). C’est très certainement l’influence d’ABBA sur notre pays. (NDLR : la Suède, d’où sont originaires ABBA et Eskobar).

Depuis 2006 vous travaillez pour votre propre label, Gibulchi Records. Quels changements cela implique-t-il dans votre rôle?
Nous avons pu diminuer les intermédiaires et être directement en relation avec notre public. Nous sommes impliqués dans tous les processus d’Eskobar, que ce soit la production, la création de video clips, de la couverture du disque ou de l’organisation des tournées. C’est beaucoup plus de travail mais c’est parfait. C’est très agréable d’être son propre patron.

Vous pensez que l’initiative de distribution de Radiohead pour leur dernier album, In Rainbows, est-ce qu’elle va dans le même sens?
Complètement, c’est très cool. Ils ont été les pionniers dans ce domaine et ça va être très intéressant d’observer comment les choses vont changer. Nous sommes très ouverts quant aux différentes façons de communiquer notre musique.

Avez-vous des nouvelles d’Heather Nova? Avec qui vous aviez fait un duo sur "Someone New"?
Non pas du tout, nous n’avons pas eu de nouvelles depuis longtemps.

Quelle est la suite pour vous maintenant? Une tournée pendant l’été?
Nous ne savons pas encore, rien n’a été choisi pour l’instant. Seulement quelques concerts ont été planifiés en Suède. Mais nous aimerions beaucoup faire la tournée des festivals car nous adorons jouer durant les festivals.

Finalement as-tu un message pour ton public francophone?
Apprenez les paroles de Death In Athens et venez les crier lors de nos concerts !


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page