samedi , 22 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Sons & Daughters

Sons & Daughters

This Gift

Domino - Warner


Une chanteuse à la voix sexy, une basse qui ronfle, une rythmique solide. Les Yeah Yeah Yeahs? Non, un groupe écossais beaucoup plus poli que les new-yorkais. Sons & Daughters, ce sont quatre musiciens de Glasgow. Adele Bethel au chant, à la guitare, au clavier. Scott Paterson l’accompagne à la guitare et au chant. Ailidh Lennon (aucun lien, fils unique) à la basse et à la mandoline. David Glow derrière la batterie. Sons & Daughters travaille avec Domino, le prestigieux label de Franz Ferdinand, The Kills, ou encore Arctic Monkeys.
Les présentations sont faites. À présent plongez, la tête la première, dans le bain bouillant de leur album. Apparus avec un EP en 2005,  Sons & Daughters sort aujourd’hui un album parfait. Classe et sexy, avec un son à enflammer tous les dance-floor rock de la planète. Les écossais sont les rejetons du rock’n’roll, c’est sûr et celui-ci ne peut que reconaître ses dignes héritiers. Ou comment d’excellentes influences permettent d’accoucher d’un son nouveau, original, et réussi.
Dès le premier titre, "Gilt Complex", le ton est donné : Adele Bethel possède le morceau tout entier, le maîtrise de sa voix nasillarde mais sexy. Derrière elle, Scott Paterson la soutient et l’accompagne, de sa voix grave. Côté instrus, la batterie est mécanique mais excellente, la basse est urgente, les guitares simples mais efficaces. Tout l’album est de cet acabit. Si certains titres font de l’oeil à l’electro-rock mené par les rockeuses d’aujourd’hui, Yeah Yeah Yeahs et Gossip en tête, d’autres révèlent le vrai corps de cet album. Ainsi le titre éponyme, "This Gift", qui lorgne du côté d’un rock plus sombre, plus mature. Au détour d’un titre, "The Nest", on replonge la tête la première dans les années psychédéliques, les tribulations de Jefferson Airplane. Petit coup de coeur pour "Darling", dont la rythmique implacable rappelle les excellents albums solo d’Iggy Pop. La voix de Scott Paterson se fait plus présente et apporte du corps au morceau. "House in my Head" est l’un des meilleurs morceaux, avec des accents punk pour les instrus, auxquels la voix de Adele Bethel ajoute une touche glam et sexy.
Ce premier album augure d’un avenir brillant pour les Ecossais de Sons & Daughters. À la fois varié et cohérent, travaillé et spontané, This Gift marque au fer rouge le début d’une belle aventure pour ce groupe prometteur.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page