vendredi , 21 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Interviews » Hey Hey My My

Hey Hey My My

Donkeys

RecRec


Si vous deviez percer dans un autre pays que la France, quel serait-il?
La Suisse en numéro un, puis l’Allemagne, la Belgique et puis la Grande Bretagne.

Un groupe inconnu mais génial à proposer à nos lecteurs?
Eldia, de Paris et Envelopes (dont la chanteuse figure sur un titre de notre album!).

Une guitare, ça vous inspire quoi?
Passons outre les signes phalliques du manche. C’est surtout un instrument facile à prendre. Avec une guitare tu peux composer n’importe quoi.

Un symbole pour définir votre musique?
Quelque chose qui met du temps à mûrir. Ou un radio-cassette. Mais ce qui nous symboliserait le plus, c’est un âne. Définitivement.

Vous faites tous deux partie d’un groupe de punk, pourquoi avoir créé le gentillet Hey Hey My My?
Ce sont des chansons que l’on a composé plutôt les dimanches matins, les lendemains de cuite. Tu te trouves dans un intérieur cosy, une guitare à côté, tu penses à ton destin. Tu as un dérivatif agréable pour passer ton dimanche pluvieux. Et un jour on s’est dit qu’on pourrait enregistrer certains de ces morceaux. Et on a du trouver un nom. Tout cela n’était pas prévu à la base! Maintenant que c’est lancé on espère composer d’autres jours que le dimanche.

Attitude rock?
À la fois ça ne veut rien dire, parce que quand c’est pensé c’est débile. Cela ne devrait pas être calculé. Le rock est une énergie, un enthousiasme communicatif. Il n’y a rien de pire que quand c’est chiqué!

Site du groupe


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page