jeudi , 20 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Interviews » Phoniques

Phoniques



Phoniques c’est?
Stefan : C’est un groupe de quatre personnes qui font de la musique ensemble.

Et le rock pour vous c’est ?
Stefan : C’est un mode de vie, ton style, une évidence en quelque sorte. Pour nous ça s’est imposé comme ça.
Dominique : C’est un bon moyen de s’exprimer en fait.
David : Oui, et puis ça sert aussi de soupape de surpression.

Comment décririez-vous le rock de Phoniques?
Stefan : De fortes personnalités qui se mettent ensemble pour faire un projet commun ; de la musique.

Pourquoi avoir choisi le nom de Phoniques?
Stefan : On essaye de ne pas trop être poseurs. Nous, ce qu’on fait, c’est créer des sons. Le nom Phoniques s’est imposé petit à petit de lui-même. Ça c’est fait comme cela.
En fait, même si on chante en anglais, on trouvait intéressant d’avoir un lien avec la francophonie.

Justement, pourquoi chanter en anglais plutôt qu’en français?
Stefan : En fait, David et moi on est bilingue. Je suis né en Angleterre, mon père étant anglais. Bon, je n’y ai vécu que trois ans, mais la culture anglo-saxonne a marqué toute mon enfance, puisqu’à la maison, mon père écoutait beaucoup de rock anglais des années 60-70. L’anglais est venu comme ça naturellement, instinctivement. De toute façon, dans notre groupe, on a tous un peu été baigné dans ce style anglophone. Donc on a choisi l’anglais, même si il y a quelques perles dans le milieu francophone comme Noir Désir.
Dominique : Oui, on se connaît depuis très longtemps, on est tous de la même veine.
Ludovic : C’est une question de sentiment, nous on le sent comme ça.

Vos projets ?
David : Tourner et pouvoir enregistrer notre prochain CD en février de l’année prochaine.
Stefan : Oui, on a déjà une bonne partie des nouveaux morceaux qui sont prêts et on va faire un nouvel album l’an prochain. Je pense qu’on va en avoir pour un mois de studio à peu près.
Ludovic : Le CD devrait sortir en avril.

La Montreux jazz en 2006, le Rock oz’Arènes en 2007, et 2008?
Dominique : Le Paléo ça serait sympa et aller aussi un peu se faire connaître en Suisse alémanique. Et puis, s’exporter, la France…
Stefan : Grâce à l’album, on espère trouver des dates à l’étranger.

Qui compose la musique et les textes de vos chansons ?
Stefan : On ”jam” et les idées se développent. En fait avant c’était surtout Dom et moi qui faisions ça ensemble. David fait partie du groupe depuis une année et gentiment il commence à mettre sa patte. Donc on peut dire que c’est un résultat collectif.

C’est quoi vos passions à côté de la musique ?
Stefan : Le sexe.

Est-ce que vous espérer pouvoir un jour vivre de votre musique ?
Stefan : Ce qui est important dans le fond, c’est le chemin, pas le but. Mais pourquoi pas !


Un commentaire

  1. merveilleuse article, merci beaucoup.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page