samedi , 22 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Stereophonics

Stereophonics

Pull The Pin

Universal


Après plus de dix ans de carrière, le groupe gallois sort son sixième album studio. Après le décevant Language.Sex.Violence.Other ?, beaucoup d’événements se sont précipités. Un nouveau batteur à rejoint le groupe, Kelly Jones, chanteur et âme du combo, a travaillé sur un album solo. Quant à Javier Weyler, le nouveau batteur, il a lui aussi sorti un album avec Captain Melao.
Autant dire que chacun fut bien occupé. La pression fut bien présente, comme commente Kelly Jones : «Quand tu sors quelque chose, t’as de la pression car tu te dis que les gens ne vont pas l’acheter, que les gens ne vont pas aimer, tu te demandes quel succès il aura. Tu n’es jamais certain d’avoir le même succès qu’avant. Nous avons toujours cette trouille, même avec cet album-ci. Quand tu mets ton coeur, tu n’as pas envie de te planter même si t’as quand même un peu confiance en toi».
Heureusement à l’écoute de Pull The Pin, on s’aperçoit que le son rageur et punk est enfin de retour. "On nous reproche parfois d’avoir perdu notre esprit punk mais c’est faux. Nous avons franchi différentes étapes en faisant différentes sortes de musique mais quand une chanson naît, nous avons toujours ce fighting spirit, cet esprit punk. Tu ne perds jamais quelque chose comme ça.» Le groupe est revenu à ses racines qui ont fait son succès. Le premier morceau « Soldiers Make Good Targets » au titre polémique est recouvert d’un gros tapis de guitares. S’ensuit « Pass The Buck », qui rassemble le pur son Stereophonics.
Un bémol toutefois, le single «Bank Holiday Morning» est décevant. Il n’est pas à la hauteur de l’album et de titres comme «Daisy Lane» ou «Stone» à la mélodie et aux riffs accrocheurs. «Bright Red Star», titre acoustique nous rappelle que Kelly Jones n’a rien perdu de son talent et que sa voix rocailleuse est toujours présente.
Pull The Pin (dégoupiller) porte bien son nom. C’est album explosif, au son puissant et aux mélodies indélébiles sonne la charge du retour au premier plan des Stereophonics. Une tournée va commencer en novembre et peut-être que nous aurons la chance de les accueillir dans nos contrées.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page