Home » Chroniques CDs » Gravy
Amis du rock psychédélique, réjouissez-vous. Des bas fonds de Copenhague, un groupe est venu réveiller vos tympans, quelque peu endormis depuis plusieurs décennies. (…)

Gravy

To Our Brilliant Name


Amis du rock psychédélique, réjouissez-vous. Des bas fonds de Copenhague, un groupe est venu réveiller vos tympans, quelque peu endormis depuis plusieurs décennies.
Gravy, ce sont six danois qui se sont précédemment illustrés dans diverses formations : The Defectors, The Violet Hour, Sygdom… Deux guitares, une basse et deux batteries, avec trois voix. Une formation complète, donc. Et la bonne nouvelle, c’est que non contents de faire du bon rock psyché, les membres du groupe savent faire plein d’autres choses. Avec cet album au titre gentiment prétentieux, Gravy fait donc très fort.
Tout débute par des chants grégoriens. Ambiance. Une guitare perce les voix et amène avec elle les autres instruments pour un son très années septante. Les cordes gémissent, la batterie est précise, chaque instrument semble faire son show dans son coin avant de se retrouver en pleine harmonie dans le refrain. Un très bel ensemble qui sonne un peu, musicalement, comme du Brian Jonestown Massacre.
L’excellent titre éponyme, qui débute par un clavier désaccordé, est parfaitement monté, avec des guitares psychédéliques et une batterie bien sèche.
Derrière cette nostalgie assumée des seventies, Gravy sait ajouter une rythmique moderne, parfois même proche du hip hop, comme dans le très bon "Back with the Nerds".
Dans cet album, Gravy a su synthétiser de réjouissantes influences en convoquant tout ce qui s’est fait de mieux dans les dernières décennies. Nostalgiques des seventies et des eighties? Rassurez-vous, Gravy les a réinventés.


Check Also

Les Wriggles

Les Wriggles sont cinq. Ils ont toujours les yeux et la bouche grands ouverts, prêts …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.