jeudi , 20 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Bad Religion

Bad Religion

New Maps of Hell

Epitaph


L’avantage avec un album de Bad Religion, c’est que l’on sait plus ou moins à quoi s’attendre lors de son acquisition. Nos amis de Los Angeles sont, au long de leur carrière, restés fidèles à leur style punk rock. Et quelle carrière ! Bad Religion s’est fondé en 1980. Je vous laisse faire le calcul, vous vous rendrez vite compte qu’il n’y a pour ainsi dire aucun groupe de punk avec une telle longévité. (On ne va pas compter la reformation des New York Dolls qui n’a plus rien à voir avec le groupe des débuts). Remarquez, les membres ne sont pas encore des ancêtres car ils ont commencé très tôt. Greg Graffin n’avait que 15 ans lorsqu’il a fondé son groupe

Les connaisseurs nous diront: comment rebondir après l’excellentissime The Empire strikes first datant de 2004? C’est la question que nous nous sommes posés, chers lecteurs, car ce disque avait été une vraie réussite à tous les niveaux.
On peut déjà vous dire que Greg Graffin et ses compagnons ont très bien relevé le défi. Certes, on n’atteint peut-être pas le niveau mélodique et efficace de l’opus de 2004, mais ce New maps of Hell mérite sa place dans la CD-thèque à côté des autres albums de Bad Religion.

On ne va pas décortiquer les seize titres de l’album, mais s’il y a quelques morceaux à retenir, les voici :

Heroes & Martyrs (rapide et efficace)
Germ of pefection (rapide et efficace)
Requiem for dissident (rapide, puissant et efficace)
Before you die (mélodieux et efficace)
Honest goodbye (mélodieux, puissant et efficace)
Scrutiny (rapide et puissant)

Cette liste n’est naturellement pas exhaustive et nous pourrions longtemps palabrer sur telle ou telle chanson qui est bien ou qui est vraiment incroyable. Quoi qu’il en soit, Bad Religion est toujours aussi rapide, puissant, efficace et arrive nous convaincre avec ses mélodies. Et comme dirait l’autre, Punk is not dead !!!


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page