vendredi , 21 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Interviews » Daily Rock

Daily Rock

Daily Rock


Cette revue résolument tournée vers l’avenir,se décline en deux versions bien distinctes: web (www.daily-rock.ch) pour le lectorat avide de news disponibles à la seconde et format papier pour tous les inconditionnels du tangible et autres curieux croisés à la sauvette au détour d’un magasin de disques. En effet, aux jours d’aujourd’hui, avec les feuilles de choux gratuites aux informations indigestes, quoi de plus frime que de lire Daily Rock version papier?  C’est utile et indéniablement classe !

Créé par David Margraf en 2006, ce mensuel suisse romand répond à une demande de plus en plus forte émanant d’une nouvelle génération abreuvée d’informations musicales nauséabondes sans fondement. Le mouvement alternatif désire une véritable transparence dans les articles, des émotions colportées dans un langage qui lui est propre. Les membres, tous bénévoles, l’ont d’ailleurs bien compris. De l’écriture au graphisme en passant par la distribution, tous ne se prêtent pas au jeu de la plume par hasard. Ceux-ci ont en effet été triés sur le volet et se sentent littéralement concernés par la cause du rock. Citation de son rédacteur en chef : «Sans l’aide précieuse de chacune et chacun, Daily Rock ne pourrait pas exister, c’est le résultat du travail d’une équipe de passionnés et ça, j’en suis fier !» L’originalité et le travail de recherche s’illustrent parfaitement au travers des différents articles qui constellent le site.

Le contenu est quant à lui relativement vaste mais surprend par l’homogénéité des écrits : chroniques d’albums et de concerts, concours, prises de positions au travers d’un forum, de même que des abonnements. On y retrouve pêle-mêle des articles ayant pour sujet Bob Dylan, NIN, Young Gods. Metal, punk, indus, bref, que de la musique avec un M majuscule, les Stars Académiciens en herbe n’ont pas leur place dans ce monde d’authenticité.
Alors David, quels sont les prochains objectifs dans les mois à venir ?
«Grande question. Le premier est de continuer à faire en sorte que notre magazine soit rentable dans sa formule actuelle. Ensuite augmenter le nombre de page et rajouter quelques nouvelles rubriques. Continuer à trouver des lieux de diffusion pour être vu le plus possible. Améliorer notre site web. Travailler sur notre système d’abonnement pour avoir plus de lecteurs réguliers afin d’augmenter notre budget, ce qui nous permettra évidemment de développer encore plus notre mensuel. On va continuer à recruter des collaborateurs motivés qui veulent partager leur passion. L’idée de faire une compilation en lien avec le contenu et qui serait disponible à la sortie de chaque numéro est envisagée et en préparation mais ne se fera que lorsque nous aurons assez de membres pour que cela se justifie. Dans mes rêves les plus fous, j’aimerais développer le journal en Suisse allemande dans le futur et pourquoi pas dans d’autres pays, le format peut fonctionner n’importe où.»
Vous l’aurez compris, même si à ce jour une certaine routine commence gentiment à s’installer, tout n’a pas toujours été aussi facile. David précise encore que le rythme soutenu demande un engagement et de la vigilance à tout instant. Il est dès lors nécessaire de se renouveler sans cesse et cela, nos chers confrères l’ont bien compris.

Ce concentré de news rock est incontournable dans le paysage musical suisse romand et incontestablement un must pour toute la communauté «underground».

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page