lundi , 24 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » The Cinematics

The Cinematics

A Strange Education

Phonag


C’est l’histoire de quatre Ecossais qui ont préféré écouter la collection de disques de leurs parents plutôt que d’aller à la chasse, pêche et autres promenades dans les collines verdoyantes. Cette bande de copains a passé par les étapes classiques – achat de guitares bon marché avec l’argent gagné aux champs – répétions dans le garage du voisin – échecs scolaires – représentations dans la rue et finalement contrat avec une maison de disque. Voilà un parcours digne d’un bon groupe de rock: pas de casting, ni de télé-réalité, un groupe brut de décoffrage; ça promet.
A Strange Education est leur premier album, qui  présage un groupe de rock talentueux. Musicalement accessible à tous, les lads évoluent dans un style britpop, avec de bons rythmes et deux guitares énergiques. La voix de Scott Rinning est bien présente sans toutefois prendre exagérément le dessus.
L’album débute sur «Race Through The City», un morceau entraînant qui fait penser de loin à leurs compatriotes de Franz Ferdinand. On enchaîne ensuite sur leur premier single «Break», le titre le plus commercial du disque, mais toutefois très convainquant. Pour la petite histoire, on aperçoit dans le clip Chris Cain, bassiste de We Are Scientists. Malheureusement, la suite de l’album est un peu décevante car la verve des premiers titres s’étiole et le tout manque de panache. Il n’y a pas non plus de grande variation entre les morceaux, si bien que l’on reste sur sa faim. On aimerait bien un peu plus de punch et de rage chez ces nouveaux venus, qui semblent avoir très vite adopté le moule des grandes ventes du moment.
Pour conclure, cet album est sympa, bien conçu et agréable à écouter, peut-être presque un peu trop propret. The Cinematics distillent un rock festif, mais ne méritent pas encore le prix de l’innovation (sauf peut-être pour leur site internet www.thecinematics.com).


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page