vendredi , 21 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Travis

Travis

The Boy With No Name

SonyBMG


Travis, c’est sympa, mais d’abord ça ressemble un peu à Coldplay en plus sirupeux et c’est un peu fastidieux à la longue. Et puis ça se ressemble aussi toujours beaucoup… C’est comme Muse ou Placebo, c’est toujours le même concept à toutes les sauces.

Bon, alors cet album?
Pas très surprenant, assez conforme à ce qu’on connaît déjà. Mais on ne peut s’empêcher d’apprécier la voix de Fran Healy, l’atmosphère chaude et intime de leur musique. C’est un peu lent, c’est un peu gluant parfois, mais ce n’est pas James Blunt non plus… Le côté agaçant vient du côté fi-fille. Cet album est destiné à être écouté en prenant un bain moussant… Trop girlish, donc. Pas assez sale.

"3 Times And You Lose", une voix murmurée, deux guitares sèches, des accords simples. On commence par une ambiance de feu de bois dans la cheminée. On ferme les yeux et on voit une pub UBS, oh non pardon, ce n’est pas Josh Rouse, mais c’est dans la même veine… "Selfish Jean", ça démarre plus fort, mais ce n’est pas encore ça. De la musique pour midinette ("You’re just so selfish Jean, yes you are") quand même. "Big Chair" commence curieusement avec une basse qui ressemble aux Strokes. Bonne surprise ? Oui, mais non… le problème, c’est la batterie et le petit synthé. Dans "Battleship", il y a des violons… c’est pas mal mais bon, c’est un peu la chasse gardée de Sharon Corr! Il y a quand même un peu de Belle and Sebastian qui rend le morceau spécial "allons courir près de la petite maison dans la prairie!"
"Eyes Wide Open", le morceau rock de l’album… guitare électrique, voix plus rauque, batterie bien comme il faut. Ce morceau vaut à lui seul tout l’album et l’appellation éventuelle de rock!
"My Eyes" (décidemment il est beaucoup question d’yeux!), le morceau folk…
Les suivants, c’est un peu toujours la même chose, avec une mention spéciale pour la dernière piste, "New Amsterdam", qui cite François Truffaut

Un super cadeau pour vos petites sœurs de 16-18 ans…


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page