dimanche , 18 février 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Vit’Fait

Vit’Fait

Spécial français

FRANÇAIS – Certes ce ne sont pas les disques les plus rock n’roll de l’année, mais chez Lords of Rock, on a toujours eu un petit faible pour la musique française, moderne ou pas. Et comme on a reçu pas mal d’albums ces derniers temps, on vous propose une petite sélection.

 

Arno n’est pas forcément le meilleur représentant de la scène française. Normal, il est Belge. Et ses chansons mélangent l’anglais, le français, le néerlandais et le flamand. Il trouve néanmoins sa place dans cette grande famille de la chanson française, tout en gardant une touche underground et rock. Le personnage est fantasque, drôle, poétique, parfois pathétique, mais toujours très humain. Pour qui connaît un peu la discographie du chanteur, ce FUTURE VINTAGE n’a rien de révolutionnaire en soi. C’est du Arno, ce n’est pas le meilleur d’Arno, mais quand on apprécie le chanteur, on trouve toujours quelques petits bijoux à écouter. La "Chanson d’Amour" et "Dis pas ça à ma Femme" ont retenus particulièrement notre attention. Allez savoir pourquoi. Notons que c’est John Parish qui signe la production de l’album.

Label : Naïve / Musikvertrieb

 

Plutôt discrète, Amélie-les-crayons a un univers bien à elle. Les albums ne sont pas nécessairement le but ultime de la jeune Amélie, mais plutôt le résultat de ses créations artistiques, à savoir des spectacles. Le dernier en date, JUSQU'À LA MER, se présente sous la forme d’un charmant petit coffret avec des cartes illustrées pour chaque chanson auxquelles on retrouve les paroles au dos. Si le contenant est magnifique, le contenu n’est pas en reste. Bien que la mélancolie règne en maîtresse, Il y a de très jolies chansons plus dynamique à mettre en évidence (On n’est pas fatigué, Marie Morgane, Mes très Chers). Le thème de la mer nous transporte jusqu’en Bretagne avec des mélodies et des airs traditionnels par-ci par-là (Les Filles des Forges). Un album à écouter attentivement, mais surtout une artiste à voir en live !

Label : Néômme / Disques Office

 

On vous avait présenté le dernier album des Ogres de Barback, COMMENT JE SUIS DEVENU VOYAGEUR. Depuis, la fratrie Burguière a naturellement fait de la route et chanté aux 6 coins de l’hexagone. LA FABRIQUE A CHANSON est le résultat de la tournée « Voyageurs » entre mars et décembre 2011. On y retrouve une grande partie du dernier opus (Comment Je suis devenu Voyageur, Le Daron, Entre tes Saints, Je n’suis pas Courageux, Marcelle de Sarcelles, Petite Fleur, Cœur Arrangé, Non Remontant), quelques anciens titres et les hommages désormais incontournables (Salut à Toi, Le Roi des Kongs, N.L.T). Un live efficace, très axé sur le dernier album, mais qui ravira sans aucun doute les nombreux fans du groupe en France et ailleurs. Le DVD qui l’accompagne propose un très beau reportage des coulisses, avec toute l’équipe technique. De la conception de la scène, au montage, en passant par les délires, les rigolades et les rencontres, on entre au cœur de cette grande famille et on n’a pas envie de la quitter.

Label : Irfan / Disques Office

 

Après une longue absence discographique justifiée par un manque d’inspiration, Pauline Croze est de retour avec un troisième album, LE PRIX DE L’EDEN. Ce disque a donc été conçu avec parcimonie, sans se précipiter, tout en respectant le rythme de création de la chanteuse. Un disque agréable de chanson française, avec la voix très groovy de Pauline Croze. Tellement groovy et rythmée, qu’on associerait parfois sa musique à de la world-music ou à du Piers Faccini au féminin. L’album est relativement uniforme et homogène autour de la guitare acoustique. On retiendra surtout "Le Prix de l'Eden", "Cache-Cache" et "Quelle Heure Est-il ?" qui est un peu plus rapide, un peu plus rock. De manière générale on apprécie l’univers de la chanteuse, le tout s’écoute facilement, même si les mélodies ne sont pas accessibles au premier à bord. Insistez un peu, vous ne le regretterez pas. A noter que Vincent Delerme a composé "Sur La Ville" qui ouvre l’album.

Label : Cinq7 – Wagram / Disques Office

 

Un Belge et des Français, il ne manquait que des Suisses pour revendiquer nos racines helvètes. C’est chose faite avec Tafta qui revient avec un album (best of ?) acoustique. Il y a en plus deux nouveaux titres ("M’en Aller" et "Maison de Papier") à se mettre sous la dent qui ne détonneront pas du trip acoustique actuel. Pour le reste on retrouve les titres phares des albums précédents (Sentimentale Moi, Ta Chance, Mon Etoile, A Jamais) revisités à la sauce acoustique. Cette démarche est assez à la mode et permet au groupe de réenregistrer leurs titres, soit. Néanmoins le résultat est que certains morceaux assez rock deviennent des ballades un peu mollassonnes. C’est bien dommage car quand Tafta se la joue rock, on est plutôt bon public. On espère que les veveysans retrouveront bientôt leur côté électrique pour faire bouger les foules comme ils savent si bien le faire!

Label : Local 3 Prod / Disques Office

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page