mardi , 26 septembre 2017
Vous êtes ici : Accueil » Concerts » Vicious Steel et Cotton Belly’s en live dans le Mississippi

Vicious Steel et Cotton Belly’s en live dans le Mississippi

Live in Mississippi

REVIEW - Aujourd’hui nous retrouvons les groupes français sélectionnés pour l’International Blues Challenge qui se tient à Memphis, sur la route du Blues et du Rock, directement dans l’Etat légendaire du Mississippi. Pour un live de folie dans un des clubs qui entourent Clarksdale (ville de naissance de John Lee Hooker, et de passage de Robert Johnson et autres Muddy Waters…). Nous retrouvons Vicious Steel, que nous avons déjà croisé en première partie de la fabuleuse Beth Hart. Et Cotton Belly’s que nous avons enfin le plaisir de voir sur scène (enfin, car cela fait quelques mois que nous les chassons sur Lords of Rock). Les deux formations Blues viennent de mettre le pied sur le territoire américain, et s’acclimatent doucement aux sonorités locales. Memphis, et l’International Blues Challenge c’est dans une semaine, ce soir, la scène est pour les français, alors on y va !

« La coupe du monde du Blues », je parie que vous ne saviez même pas que ça existait ! Et pourtant c’est quasiment de ça qu’il s’agit. Début Février, chaque année, des groupes du monde entier se retrouvent sur les scènes des clubs de Memphis et s’affrontent dans des riffs de guitares et d’harmonicas pour déterminer qui sont les plus grosses frappes du Blues et du Rock actuellement. Les 4 membres de Cotton Belly’s et le duo Vicious Steel sont les groupes qui ont été sélectionnés pour représenter la France lors de cette rencontre unique. Ce soir, nous sommes à une semaine de l’évènement international, et les groupes sont arrivés pour se préparer et se mettre à la température du Tennessee et du Mississippi afin de délivrer la meilleur prestation le jour J. La mise en jambe commence ce soir, au Shake Up Inn de Clarksdale – Mississippi. Une grange typique transformée en salle de concert Blues, ce qu’on appel sur place : un jukejoint. La soirée a attiré les groupes en déplacement dans la région, tel les membres de groupe norvégiens qui concourrons la semaine prochaine, et des membres de groupes du Mississippi habitués à tourner dans les Etats. La température monte, le show va démarrer, Lords of Rock est présent et heureux d’être témoin de cet instant, un shot de Jack Daniel’s et hop ! C’est l’heure de commencer !

Le duo Vicious Steel s’avance. Cyril à la guitare et au chant, et Antoine à la batterie et aux backing vocals pour un duo en puissance qui n’a rien à envier aux légendes du genre : White Stripes ou Black Keys. Un savant mélange de riffs en distos et d’arpèges plus nuancés, sur des groove épurés font toute la saveur de ce show. Quelques solos efficaces, et surtout des gros bouts de « bottleneck in your face » très réussis. J’entends par là des parties de slide, joués sur des guitares (de collections et sacrément authentiques !) pour la plupart en open tuning, ce qui permet des alternances de riffs en distorsions et des glissés vers des passages plus aigus et complètement bluesy. « Sunny tortured me all along », et « Way down below » en sont de très bons exemples. Dans un registre plutôt Hill Country Blues, avec des balades et des morceaux plus enlevés, leur blues ne s’alourdit jamais. Il est à noter également la présence de textes, pleins d’histoires et d’aventures à raconter. On sent une inspiration de la chanson à texte à la française, pourtant abordé sous un œil presque de comédie. Comme sur « Je suis tombé en amour avec la fille du bord du lac » et « Le centre d’achat ». C’est couillu d’aborder ce live dans le Mississippi sous cet angle, et c’est apprécié par le public. Public qui se laisse d’ailleurs prendre au jeu dans un « Hey Mona » très réussi. De long en large, le show est très réussi et ça augure de bonnes choses pour les futurs shows à Memphis.

C’est l’heure du changement de plateau. Les 4 membres de Cotton Belly’s s’avancent à leur tour sur la scène. Avec Aurélie à la batterie, Yan à l’Harmonica et au chant, Kiki à la basse, et Jérôme à la guitare. Le show démarre par un Blues lent « You make me suffer », une composition perso du groupe qui se place d’emblée dans une ambiance électrisante, presque hypnotisante. Les musiciens prennent leur temps, pour poser leurs notes et leur esprit, et c’est très appréciable. Il n’a pas fallu plus d’une minute au groupe pour s’approprier le public et l’endroit dès les premières notes sur scène. L’ambiance devient un peu plus sale avec un « My Babe », reprise du grand harmoniciste Little Walter qui fait plaisir à entendre sur l’arrangement perso des Cotton’. L’esprit drity blues est bien présent, et les changements de tensions sont savamment orchestrés. Jérôme fait entendre son touché très personnel qui rappel Jimmy Page sur sa Gibson Les Paul, puis Yann dévoile un des trésors de ce morceau lorsqu’il enchaîne une question réponse Chant/Harmonica où il va faire monter la sauce, en entonnant un « I feel Good » suivi d’une courte réponse soliste à l’harmonica, action répétée pendant une minute, jusqu’à faire exploser la puissance de la section rythmique. « Hard Times » signe la présence dynamique sur scène et le jeu avec le publique. La salle complète se met à frapper dans les mains et interagir en énergie avec le groupe. On note également de beaux échanges Guitare / Harmonica qui dévoilent le niveau technique et l’écoute entre les musiciens. Le groupe prend du plaisir à jouer, ils s’amusent et ça se sent ! C’est beau à voir. Vient l’instant de la « Cotton Jig », et voici une nouvelle perle – Clairement digne des plus grands hymnes de l’harmonica (« Bye Bye Bird », ou « Whammer Jammer ») – que le groupe nous propose. Un titre entièrement dédié à l’harmonica. Ou Yann enchaîne le schéma de la Jig sur un premier harmonica aïgu, avant de partir sur un changement de tonalité très prenant et un solo bille en tête à l’harmonica. Puis le retour au schéma d’introduction où on se prend à danser jusqu’à l’ivresse !

Un beau live donc, et une belle soirée pour les 2 groupes français qui viennent de réussir largement leur entrée sur le territoire du Mississippi. Encore une fois, plein de bonnes choses s’annoncent pour la participation des groupes à l’International Blues Challenge qui va suivre. La soirée a été superbe, et les groupes sont prêts pour ce qui les attend. Vicious Steel, et Cotton Belly’s, on est avec vous ! Et Lords Of Rock était content d’être là, les gars : on va vous suivre !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page