Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » The Ting Tings

The Ting Tings

Sounds From Nowheresville

Label: Columbia / Sony Music

INDIE-POP – Le très attendu deuxième album des Ting Tings est dans les bacs. Après le succès de WE STARTED NOTHING, qu’allait nous réserver le duo blondinet de Statford ?

Ils auront pris du temps les Ting Tings… Presque quatre années pour délivrer la suite de WE STARTED NOTHING, un disque qui avait fait très rapidement parler de lui, de par son audace et sa fraicheur revitalisante. Qu’en est-il quatre longues années plus tard ? The Ting Tings n’est plus le petit groupe qui ouvre en début de soirée et qui chauffe la salle. On a d’ailleurs pu les voir l’année dernière sur la grande scène de festivals importants (les Eurocks), le duo a pris de la valeur et sa musique très dansante a toujours beaucoup de succès. Les voilà donc avec un nouvel opus de 19 titres (Quoi 19  ???). Oui 19, mais de la plage 11 à 19, ce sont des remix… On s’intéressera donc aux 10 premiers titres.

Le côté « touche à tout » du groupe est assez sympa, on passe d’un truc à l’autre en quelques instants, des sons bizarres nous arrivent de partout et SOUNDS FROM NOWHERESVILLE sonne très jeune et ultra moderne. Les vieux schnocks ne comprendront pas cette musique, c’est comme ça ! Pas de grosses guitares, pas ou peu de mélodies entrainantes, on est dans un tout autre registre. Le groupe expérimente des trucs, se fait plaisir et envoie la sauce à sa manière, à gros coup de beat, d’électro et parfois même de paroles hip-hop. Les styles varient pasablement, de "Hang it Up", "Guggenheim", en passant par "Silence" et "Hit Me Down Sonny", on s’amuse pas mal avec les Ting Tings. L’ensemble est très imprégnié de musique électronique. C’est frais, c’est cool. L’indie-rock est même présent sur l’incisif "Give It Back". Ah… ça fait du bien, ce son de guitare !

 

 

Par contre, la deuxième partie du disque est mièvre voire complètement chiante ! Qu’est-ce qu’ils foutent tout à coup ? On croirait entendre du R’n’B pourri ou de la dance à 2 balles de MTV… Excusez ma rancœur et mon vocabulaire, mais c’est vraiment dommage de terminer ainsi. En 6ème position on s’éclate encore avec "Soul Killing" sur une rythmique reggae, mais dès la 7ème plage, tout retombe… "One by One" de l’électro très très moyenne, "Day To Day" on croirait entendre une « pisseuse-chanteuse » de MTV. "Help"… ouais… pas de quoi s’enflammer et enfin "In Your Life", très calme avec un violon qui ne veut pas dire grand chose.

Le calcul est vite fait, 60% de l’album est à garder. A vous de voir si l’investissement vaut la peine. Avec les remix qui sont parfois intéressants, on passe peut-être à 70%. Et on met un bon point pour la pochette qui en jette !

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page