Vous êtes ici : Accueil » Archives des mots-clés : USD

Archives des mots-clés : USD

Souscrire au flux

The Roxanne

Après un EP 4 titres bien accueilli, les Roxanne sortent là leur premier album. Peut-être qu’avec un tel nom, le groupe ne manque pas d’ambition, mais il témoigne de l’intérêt ... Lire la suite »

Warp

Touché par les événements tragiques qui endeuille le Japon, Warp a décidé de se mobiliser. Le label de Sheffield vous propose d’accomplir un acte de solidarité en acquérant un magnifique ... Lire la suite »

Fanfarlo

Fanfarlo ou le groupe qui condense les influences de Beirut, Arcade Fire ou Belle and Sebastian. Même s’ils n’apprécient que moyennement cette catégorisation, les faits sont là : Lire la suite »

Lords of Altamont

La première soirée du festival Impetus attaque fort. Nouveauté remarquable dans le paysage des festivals atypiques d’Europe, cet événement qui se veut ouvert et bruyant semble bien tenir ses promesses après une seule soirée. Vivement la suite! En bonus, les Lords of Altamont en interview ci-dessous. Lire la suite »

MGMT: collossal

Si la rédaction de Lords of Rock est souvent le théâtre de discussions enflammées quant au fait d'encenser en bloc un album, voici cette fois-ci un objet nous clouant le bec à tous et sans exception. Où l'on parle ici de véritable album et non pas de collection de singles. Mais n'était-ce pas déjà le cas sur Oracular Spectacular, premier album de MGMT, puisqu'il s'agit d'eux? Vous vouliez de nouveaux des tubes pour le MGMT 2010 ? Vous serez servi, il n'y en a pas... A grand album, dossier complet sur le cas MGMT. Lire la suite »

The Jayhawks

Tout au long de leur carrière (grosso modo 1987-2004), les Jayhawks ont été une incongruité totale. C’est ce qui a toujours fait à la fois leur charme (sur le plan artistique) et leur malheur (commercialement parlant). Mais il faut dire que débarquer fin 1992 (leur premier album, BLUE EARTH, paru en 89, était passé totalement inaperçu), au moment où l’Amérique toute entière pogotait au son de Nirvana, de Pearl Jam ou de Soundgarden, avec un album de country-folk-rock (HOLLYWOOD TOWN HALL) rempli de mélodies sublimes et d’harmonies gorgées de soleil n’était définitivement pas le moyen rêvé pour parvenir à vendre des disques chez l’Oncle Sam. Dommage…Les Jayhawks se sont formés au milieu des années 80 sous la forme d’un trio mené par un leader-songwriter-chanteur-guitariste nommé Mark Olson. Lors d’un de leurs tout premiers concerts, l’un des rares spectateurs présents dans la salle se présente à eux : il se nomme Gary Louris, il est lui-même aussi chanteur et guitariste. Le trio finit par l’engager en tant que quatrième membre. Le groupe ainsi constitué compose, tourne, enregistre un disque qu’il fait presser lui-même à quelques milliers d’exemplaires seulement (disque totalement introuvable aujourd’hui) et sort son premier vrai album, BLUE EARTH, en 89. Ce premier album propose une musique très folk, très country, très roots, encore très marquée par ses influences (Gram Parsons, Neil Young, The Byrds, etc) comme on peut le constater sur les deux extraits proposés sur cette compilation nommée MUSIC FROM THE NORTH COUNTRY (parmi lesquels « Two Angels » qui sera retravaillé sur l’album suivant). Lire la suite »

Revenir en haut de la page