mercredi , 21 février 2018
Vous êtes ici : Accueil » Archives des mots-clés : France (page 11)

Archives des mots-clés : France

Souscrire au flux

Lilium

Enregistré entre le Colorado, le Canada et la France, Felt est le troisième album de Lilium. Très peu cité, le groupe mérite cependant toute notre attention, et nos louanges aussi. Car c'est un putain d'album d'ambiances. A la base du projet Lilium, un homme au patronyme qu'on croirait emprunté au libraire en bas de notre rue: Pascal Humbert. Un nom inconnu du grand public et qui pourtant est un pion essentiel dans le paysage country-folk américain. Pour mieux vendre cet album, le français aurait en effet pu y glisser l'annotation: le side-project d'un membre de Sixteen Horsepower et Woven Hand. Reste que ce musicien discret préfère tracer son sillon entre son appartement parisien et les grands espaces, ce depuis 1984. Sorti sur l'excellent label Glitterhouse Records, FELT ne fait donc pas dans le superficiel et s'attache à refléter l'atmosphère dans lequel évolue Humbert. Au menu, de nombreux titres instrumentaux, mais aussi de grands morceaux d'une classe totale. Lire la suite »

The Black Atlantic

Un album très calme, vaguement dans l’esprit planant d’un Vangelis, avec une instrumentation plus proche d’un Mike Oldfield, et pourtant. Jamais on ne trouverait l’origine du groupe, version celtique d’un groupe folk. Par contre, la pochette est celle d’un dessinateur né en Alsace, mais évoque la encore ce coté nordique et bon enfant. Calme, très calme. On se voit dans un pays d’Europe du Nord, avec que de la neige, quelques rares brises ici et là. Les mouvements sont lents, sans être longs. Ce sont presque des paysages peints. C’est un peu la même impression que donne la musique. Les amateurs de metal lourds doivent passer leur chemin. Ici, tout est bien harmonisé, avec un piano, une harpe celtique, une flute, un ukulélé, parfois une guitare folk, et plus rarement, des percussions. Pourtant, ces tableaux gardent un coté impressionniste et flous. Une part de mystère. Lire la suite »

Saez

Après quelques albums incroyables et étonnants, il était temps pour Damien Saez de revenir sur scène et d’aller à la rencontre de ce public dévoué à sa cause. On se rappelle de ce triple album PARIS VARSOVIE L’ALHAMBRA très sombre, où Saez était au Lire la suite »

Sophie Hunger: la consécration, vraiment?

Troisième album pour notre digne représentante, qui voit désormais les choses en grand format. La petite perle du label lausannois Gentlemen Records semble prête à régner sur le paysage musical helvétique, et plus loin, si la promotion suit. Reste qu'à la rédaction, on a trouvé à redire à ce 1983. Témoignage. Lire la suite »

Solange la Frange

Impossible de ne pas entendre parler du trio Solange la Frange en cette fin d'hiver. Ils sont partout, quitte à même massacrer de toute leur rage le festival Electron la semaine passée. De passage récemment au festival suisse m4music, qui effectuait pour la première fois une courte incursion lémanique, le groupenous a accordé quelques minutes afin de faire le point de la situation. Lire la suite »

The Rodeo

On a bien compris que la tendance actuelle est un certain retour au folk rock anglais, on nous en sert à toutes les sauces et il y a parfois de quoi être gavé. Mais parmi toute cette masse musicale, certains artistes ont un petit quelque chose en plus qui fait plaisir à entendre. C’est le cas de Dorothée Hannequin (alias The Rodeo), jeune chanteuse française qui sort son premier album MUSIC MAELSTRÖM. Elle s’était déjà fait remarquer par la sortie de deux EP qui étaient de bon aloi, dont HOTEL UTAH sorti en décembre dernier contenant "Amazing" très belle reprise du rappeur Kanye West. L’album arrive donc à point nommé afin de constater véritablement ce que propose la jeune artiste. Lire la suite »

Pamela Hute

Ne vous méprenez pas, Pamela Hute est bien un trio, quoi que formé autour d'une demoiselle appelée Pamela. Pamela Hute d'origine, ça on l'ignore pour cause d'avoir oublié de le lui demandé. Reste que des questions, le groupe ne s'en pose pas Lire la suite »

Chapelier Fou

Chapelier fou, personnage du conte d’Alice aux Pays des Merveilles, fabriquant de chapeau mélomane condamné à mort par la Reine de Cœur car, chantant pour elle, il a été jugé comme tuant le temps, puis, pense que le temps a été tué car il n’est pas mort et l’horloge s’est arrêté sur le sixième degré du cadran de l’horloge. Six, c’est précisément le nombre de titre sur ce premier EP de Chapelier Fou. Cet album fonctionne un peu à la manière d’une histoire que l’on voudrait raconter aux enfants, sauf qu’il n’y a pas de texte et que le grand papa est remplacé par un musicien. Mais il est pénétré d’images évocatrices d’un monde fantastique dans lequel les héros seraient des aventuriers solitaires et les méchants de vilaines bêtes multicolores. Cet album est un mélange du premier album de CocoRosie, de Bach (pour le côté fugué) et de la musique électronique relativement déconstruite, d’inspiration Hudson Mohawke. L’instrumentalisation, composée sous forme de samples répétés, varie en effet entre des claviers analogiques, des instruments traditionnels acoustiques, de ceux qu’on utilise dans la musique folklorique ou dans ce qu’on appelle la « world music » ou musique ethnique si l’on veut paraître bien pensant, et des sons électroniques. Il ne faudrait toutefois ne pas comparer Chapelier Fou à Caravane Palace, le premier réussi ce mariage avec beaucoup plus de sensibilité et d’intelligence. On pourrait également apparenter la musique de Chapelier Fou à une bande originale de jeux vidéo par son appartenance à un monde imaginaire et fabuleux. Sur la piste 6, "GmbH", des sons de jeux vidéo symbolisant le saut ou le passage à trépas d’un ennemi sont d’ailleurs utilisés. La piste 3, "Horses", nous donne l’impression de chevaucher un digne étalon, tenant l’épée d’une main et la lance de l’autre, partant en croisade, sous l’œil complice de Dieu, contre les Sarrasins. Lire la suite »

Scary Mansion / Le Loup

Une petite salle noire, un bar sur le coté, une scène aussi grande qu’une chambre. Soan, de la Nouvelle Star est dans la grande salle, et les a placés ici. Au départ, peu de monde. Une cinquantaine de personnes. Scary Mansion et Le Loup... Lire la suite »

The Black Box Revelation

La petite salle du Bleu Lézard était pleine à craquer jeudi dernier pour accueillir le duo belge du moment, The Black Box Generation. Une première partie agréable et prometteuse a permis aux jeunes Irlandais de General Fiasco (du rock anglais dans la pure tradition britannique) de se faire connaître. Lire la suite »

Revenir en haut de la page