Vous êtes ici : Accueil » Concerts » Rock en Seine

Rock en Seine

Résumé

REVIEW - Le ROCK revêt bien des couleurs et bien des formes. Cet excellent cru de Rock en Seine 2014 va nous le démontrer une nouvelle fois. Rendez-vous incontournable de la fin de l’été, qui se déroule sur les bords de Seine, sur le terrain boisé du domaine de St Cloud. Pour cette 12ème édition, Rock en Seine s’est offert une affiche au top. Dans un éclectisme total, comme pour capturer l’image d’un Rock aux identités multiples et variées.

Y’en aura pour tout le monde cette année, du Rock oui, mais du gros Rock qui tache, du Rock encore plus gros, fâché et pas content. Des artistes plus Pop et Electro. Du DJ set, du mix électro – hip hop. Des Têtes d’affiches qu’on ne présente plus, des petits groupes en train de monter et de grandir avec leur public. Et pour finir des légendes et des génies dans leurs domaines. A la vue de cette affiche, comment ne pas répondre présent Ô Capitaine, mon Capitaine ?

Ce qui est bien avec Rock en Seine, quand on habite en région parisienne. C’est qu’on n’est pas obligé de prendre des jours de vacances. Vendredi, 16H, après le boulot on fonce au festival ! Puis dimanche soir, y’a plus qu’à rentrer et faire un gros dodo avant de reprendre le boulot normalement comme si de rien n’était. Sauf qu’on vient de vivre un vrai putain de festival !

Pour les autres, peut-être est-ce la fin des vacances. L’annonce de la rentrée, le retour à la casa avant la reprise etc. Bref, symbole de l’été qui se termine, Rock en Seine fait partie de ces rendez-vous qu’il ne faut rater sous aucun prétexte. Surtout quand on nous sert une affiche telle que celle-là.

Je passe rapidement sur l’endroit. Rock en Seine est un super festival, vraiment. Au-delà de son affiche, les installations sont bien. La bouffe est variée, du bonbon Haribo, au sandwich fondue savoyarde. La boisson l’est toute autant, large variété de bières, vins, et soft. Ajoutons à cela un village du disque et du vinyle, des expos artistiques et « spatiales » pour coller au style de l’affiche. Ainsi que les sculptures et bassins du parc de St Cloud qui ajoutent un cachet à tout ça.

Trêves de Blablas tranchons dans le vif de la bavette, y’a beaucoup à dire. Je vous propose une chronique en 3 parties, par jour de festival. Certaines têtes d’affiches m’auront échappé, fautes de goûts, de trop pleins d’alcools, ou de fatigue. Vous me le pardonnerez je l’espère.

Vendredi

Samedi

Dimanche

Bonne lecture !



Rock en Seine 2014 - Time lapse montage grande... par rockenseine

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page