vendredi , 24 novembre 2017
Vous êtes ici : Accueil » Album » La Pietà, Punk is not dead (yet)

La Pietà, Punk is not dead (yet)

Chapitre III et Chapitre IV

La Pietà

La Pietà est un mystère, une version musicale d'un revival punk, avec des textes forts, un univers artistique étonnant et détonnant... A ne pas mettre entre toutes les oreilles, mais ça ne vous fera pas de mal (promis !)

La Pietà est un mystère… Sa touche musicale est faite de masques, de concerts assourdissants, de textes désabusés et forts, et même un relent de punk non négligeable par les temps qui courent.

Ça dépote, croyez-moi ! Oreilles chastes, passez votre chemin !

Depuis 2015, cette artiste qui se cache derrière le nom de scène le plus bibliquement Renaissance italienne du monde (Michel-Ange, 1499, la Vierge Marie tenant dans les bras le cadavre dénudé de son fils… ça vous parle ?) avait émis en juin 2016, deux albums sous format EP intitulés CHAPITRE I et CHAPITRE II, avec ce son, cette rythmique, ce flow, puissants.

Le 24 novembre prochain, la Pietà sort les CHAPITRE III et CHAPITRE IV, tous deux composés de trois titres avec un univers électro, rock un brin sombre.

Le CHAPITRE III s’ouvre sur « J’Aime Pas Les Gens » qui donne le ton et l’état d’esprit. Le deuxième morceau « Nous Sommes Las » oscille entre violon et guitare saturée, totalement surprenant. « Versés En Boule » est, quant à lui, un morceau plus tranquille, plus acoustique qui dénote un peu, en bien, rassurez-vous !

Le CHAPITRE IV n’échappe pas au titre rock et bien troussé, dont le titre, seul, vous fait passer un message clair : « Hell-Elujah ». « Perdue.Com » nous permet d’apprécier la face obscure de la Pietà grâce, notamment, à sa voix et de ses modulations. « Vivant » est plus pop, à mon goût, ça balance bien et donne envie de danser… même si ça peut devenir usant…

En résumé, les deux Chapitres sont différents mais s’entremêlent assez bien, c’est varié et intense ; La Pietà offre une palette de sensations, de sons, de mots et de rage qui s’opposent avec la douceur des lumières des vidéos ou même de certains masques portés en concert.

Par contre, pour ce genre d’artiste atypique, il faut impérativement la voir en concert, car, au-delà des mots, il y a le jeu scénique, la présence, la tenue et ce mystère qui est réellement fascinant. Elle est en première partie de TheNoface (ex Skip The Use) sur une partie de la tournée.

Cela peut dérouter par l’originalité ou, tout simplement, par les propos crus, sans fard, mais cela donne également l’occasion de regarder derrière le masque, notre masque et de ne pas s’enfermer dans la pop formatée actuelle.

Ça vaut aussi le visionnage des vidéos, de feuilleter cet univers créatif rebelle et insoumis !

Punk is not dead !

16 novembre : Les étoiles, Paris + THE NOFACE
17 novembre : La Laiterie, Strasbourg + Nova Twins (67)
22 novembre : VIP Saint Nazaire + Nova Twins (44)
30 novembre : Ecuries Baroja, Anglet (64)
2 décembre : Les rockeurs ont du coeur, La Niche Du Chien à Plume, Dommarien (52)
9 décembre, Lo Bolegason, Castres (81)
26 janvier : Le Club, Rodez (+ les sales majestés)
03 Février : Avignon – Les Passagers du zinc  + The NOFACE
14 Février : Nancy – L'autre Canal  + The NOFACE
13 Mars : Rennes – L'ubu  + The NOFAC
05 Avril : Montpellier – Victoire 2  + The NOFACE
06 Avril : Marseille – Le Moulin  + The NOFACE


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page