dimanche , 25 février 2018
Vous êtes ici : Accueil » Concerts » Nina Van Horn et Peter Nathanson pour l’ouverture du Blues Corner à Versailles

Nina Van Horn et Peter Nathanson pour l’ouverture du Blues Corner à Versailles

Nina Sings Nina - Opium Kiss

LIVE : Une nouvelle salle qui ouvre c'est toujours un événement, et Lords of Rock répond présent dès qu'il s'agit d'un endroit qui promeut le Rock, le Métal, ou en l’occurrence pour ce soir : le Blues, en bref la musique authentique !

Il faut du temps, de la passion et des moyens à une équipe qui choisit de se lancer dans ce genre de projet pour réussir ses premiers évènements, et encore plus en 2018. Le Blues Corner s'implante à Versailles et vient combler un trou dans la programmation culturelle de la région. D'ailleurs, pour son premier évènement, l'équipe n'a pas fait les choses à moitié puisque ce n'est rien de moins que Peter Nathanson et Nina Van Horn, deux pointures du Blues à la Française qui animeront cette soirée !
La salle est proche du centre ville, le live n'est pas démarré et le public à répondu présent en masse. Des membres de plusieurs médias, ainsi que plusieurs musiciens de Blues locaux ont fait le déplacement. Il est 21H, les organisateurs s'avancent pour un court discours d'introduction annonçant la teneur des évenements à venir ainsi que celui du soir en présentant tout d'abord Peter Nahtanson, le plus Américain des Bluesman Français.

Le groupe s'avance et démarre bille en tête sur une intro rock n roll, suivi des grands classique interprétés par le quatuor d'une manière punchy : "All Your Love", "Tobacco Road"  puis "20 Dollars". Les Solos puissants, s'entremèlent, entre la prestation de Peter à la guitare biensur, et l'harmonica en distorsion de Gilles Gabison. On retrouve le duo Los Wackos à la basse et à la batterie, qui dégagent la bonne humeur et le fun lors de cette prestation. Les titres du dernier album de Peter Nathanson, qui ont été enregistrés en Angleterre en 2017, sont également interpretés : "Smockstack Stomp" sur un schéma percussif aux limites du swamp Blues qui fait allusion aux migrations originelles qui ont transformé le son du Mississippi en son électrique des grandes villes comme Chicago. "Opium Kiss", titre de l'album avec un gros riff à l'unisson Guitare – Basse – Harmonica en réponse du chant qui est super prenant. Peter présente l'album avec son accent anglais de Detroit très séduisant "biensur vous pouvez le télécharger gratuitement sur internet mais parfois c'est bien de payer pour les choses aussi". Le dernier titre est une reprise des Kinks avec bon groove et solo de batterie finale ainsi que l'ultime présentation des musiciens dans des solos instrumentaux.

Arrivée de Nina Van Horn toujours aussi rayonnante sur scène. Vous connaissez bien Nina sur Lords Of Rock, ce n'est pas la première fois qu'on vous en parle, tant pour ses prestations scéniques au dessus du panier de ce qui se pratique en France, que pour ses albums toujours soignés.  En guise d'intro, le groupe démarre un titre funky up-tempo, et Denis Aigret le bassiste de talent du groupe présente Nina au micro. 
Le live sera sous le thème de Nina Simone tant pour son oeuvre musicale, que pour son engagement politique et social aux états unis. Un morceau de culture en guise de show ce soir ! Nina et son groupe vont interpréter les titres de leur album NINA SINGS NINA, disponible depuis fin 2016, "Everything is gonna be alright"
suivi du très engagé "Ain't got no, i got life". "Jim Crow" sera présenté sur une intro batterie/speach très à propos, puis culmine sur un solo instrumental tout en rondeur de Mar Todani. L'illustre guitariste, qui cache une mimique derrière chacune de ses notes, joue tout en finesses et est un véritable plaisir à entendre ET à voir.

La version totalement spatiale de "House of The Rising Sun" avec un solo absolument bluffant et très touchant de la part du clavieriste. Dernier musicien arrivé dans la formation, mais certainement un des plus talentueux actuels puisqu'on peux le retrouver également aux cotés Ibrahim Maalouf lors de ces lives. Partie clavier suivie rapidement par un nouveau solo de Mar tout aussi pénétrant. Le show toujours le show avec Nina et la lumière s'invite pour prendre les esprits sur un "Mississippi Goddam" qui aurait pu être interpreté par l'artiste original devant nous tellement Nina était habitée. "Cook me good" fout le feu avec la batterie afro de Mattias Berheim. L'heure du classique et l'approche de la fin du show se fait sentir puisque les plus gros titres retentissent : "My baby dont care" qui biensur prend le public directement. Et un "Feeling Good" absolument fabuleux.
Mais c'est alors que ce "Power to the Lord" passe au niveau de l'incroyable, un mélange de jazz, de blues, d'afro et de rock. Des solos de batterie et de clavier dans une alchimie vraiment unique. Certainement un des groupes les plus à l'écoute des uns des autres et au service de la musique et du show que j'ai pu voir depuis un bout de temps ! Vous l'avez assez lu dans les colonnes de Lords Of Rock, Nina Van Horn et son groupe sont à ne pas rater lors de leur prochaine venue par chez vous. Et ce soir, ils ont donné un show de très grande qualité pour ce baptème du Blues Corner.
 

La soirée se finit sur un Jam qui réunit Peter Nathanson et son harmoniciste Gilles Gabison sur scène avec le groupe de Nina dans une reprise de grands classiques de Blues entremélés. Pour sa première, le Blues Corner se paye un finale, façon "crossroads festival" et c'est un vrai plaisir. Une réussite, chez Lords of Rock on adhère ! Et on reviendra ! Bonne chance, sur les route de la programmation live locale !

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page