Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Hemlock Smith

Hemlock Smith

Keep The Devil Out Of Hillsboro

Label: Phenix Records - Disques Office


Nouvel album pour le Veveysan Hemlock Smith, cinéphile remarquable mais aussi excellent musicien. A écouter pour parfaire ce temps gris.

 

Hemlock Smith, chanteur, auteur et compositeur suisse romand, sort cet automne son dernier album KEEP THE DEVIL OUT OF HILLSBORO. Mais c’est Michael Frei, son alter ego en civil, qui signe sous son nom de ville le prologue de l’album. Un petit texte dans le livret où il confesse lui-même : « In conclusion, I believe that it is an honest collection of songs and I’m kinda proud about that. »
Très bonne analyse qui plus est. Presque rien à ajouter. En effet, quatorze titres honnêtes, pour les amateurs d’un songwritting délicat où Hemlock Smith semble se faire plaisir avec une pléiade de musiciens invités et l’aide de son allié Fabrizio Di Donato pour l’orchestration. Une influence comme celle de Tom Waits se fait sentir tout au long du disque mais la singularité de la voix du chanteur ne disparaît pas pour autant sous le poids d’un tel modèle.

 

Solitaire

 

Hemlock Smith signe ici des textes qui sonnent juste dans son univers, comme le titre Testament. L’atmosphère de l’ensemble de l’album est très introspective, et plutôt solitaire tel le chanteur sur la pochette de KEEP THE DEVIL OUT OF HILLSBORO, en noir et blanc, seul avec sa valise, mais elle ne sombre jamais pour autant dans la tristesse. Une douce mélancolie à savourer pour les amateurs du genre et à partager en live cet automne pour des concerts qui s’annoncent comme des moments de partage intimiste. Sans oublier qu’Hemlock Smith réveille parfois sa voix et branche les amplis (“Brackets”, “Family Tree”), avec tout le talent qu’il a pour passer du chaud au froid, des quartets de cordes aux guitares électriques. Hemlock étant en tournée actuellement, les intéressés peuvent donc se réjouir.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page