vendredi , 24 novembre 2017
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Equipe de Foot

Equipe de Foot

Chantal

Label: Modulor Music

ROCK – On le dit et on le répète, Bordeaux est une ville rock ! Preuve à l’appui avec le premier album du duo Equipe de Foot. Et oui, c’est leur nom… et on va faire une chronique sans lien, ni jeux de mots avec le football, c’est promis.

A l’écoute des 27 premières secondes de "Fireworks" on se dit qu’on va découvrir un nouveau groupe pop français, sympatoche, léger et tout ça… Et bam, les mecs envoient la sauce à coups de gros riffs bien puissants et de martellements de fûts. On est très rapidement pris aux tripes. C’est efficace, direct et ça sonne tellement juste. Dans ce premier titre, il y a tout ce qu’il faut pour nous plaire. Ça alterne entre passages hyper calmes (presque pop) et grunge décadent qui donne envie de tout casser sur son passage. Pas le temps de s’en remettre que « Chantaaaaal » est hurlée du fin fond du studio. C’est reparti pour un tour de piste. Le rock soutenu que propose le groupe sur ce morceau est encore d’une pertinence remarquable. Sombre et puissant.

Et on pourrait presque vous citer tous les titres les uns après les autres. Chaque morceau a un gros potentiel. "Stammering" sonne très Nirvana, "Chapka" a un riff stoner et entêtant, "Faking Poetry" possède une touche pop nonchalante. Il y a quelques titres plus tranquilles, comme les interludes "IDWYTDT", "Kind Of Strange" et "DMDMDLT" ou l’excellent "29 octobre". Et ce mélange, va super bien ensemble, l’album reste cohérent du début à la fin. C’est un peu tout ça Equipe de Foot… Des voix souvent pop, boostées par une guitare garage et une énergie rock à toute épreuve.

Mais qui sont ces 2 génies ? Alexandre Cabanac (chant/guitare) et Mickaël Martin (chant/batterie) ont d’abord pris ce nom « Equipe de Foot » comme une bonne vanne mais ont finalement persisté et poussé le vice à porter des maillots et équipements de football (vu les couleurs, on devine un brin de chauvinisme franco-français) jusque sur scène. Ils sont d’ailleurs en tournée dans de nombreuses villes françaises ces prochains mois et on attend impatiemment quelques dates en Suisse pour 2018.

A l’approche de la fin de l’année et des éternels bilans, on tient à coup sûr notre "groupe révélation 2017". 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page