Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Epsylon

Epsylon

La Manufacture du Temps

Label : Coop Breizh

ROCK CELTIQUE - 3 ans après leur 2ème album, "Les 40e rugissants", puis des centaines de concerts en France, Europe et même en Chine, Epsylon revient plus fort avec leur nouvel album studio : La manufacture du temps. Ce groupe formé de 6 artistes vendéens, sort du lot avec leur rock celtique qui leur est propre. Ils m'avaient fait danser avec "Les 40e rugissants", qu'en est-il de ce dernier album ?

On nous met doucement dans le bain avec l'intro de "Le temps" avant de passer dans le vif du sujet avec un bon rock celtique bien festif. Avec ce titre, Epsylon nous embarque directement en Bretagne. J'en ai des frissons dès que j'entends la veuze en action. Même effet avec le titre "L'exil". Je sens bien l'évolution du groupe avec cet album, des chansons moins revendicatives et plus centrées sur le vécu du groupe. Comme "L'exil" qui fait référence aux divers concerts effectués aux 4 coins du monde, ou "Dans mes veines" où l'on rentre dans la peau d'un musicos sur scène. La sonorité orientale de ce dernier titre, que je connaissais moins de la part du groupe, fait apparaître la maturité qui permet le mélange plusieurs cultures avec finesse.

Parlons maintenant un peu d'amour avec "La passe" et "L'idéal". Le premier titre, rythme calme, violons et trompette, nous parle d'une histoire particulière avec une prostituée. Le rythme me fait beaucoup penser à ce que l'on pouvait entendre de la part de Matmatah. Le second, très rock, me donne l'impression d'être en plein festival interceltique à Lorient.

Mon coup de cœur de cet album est bien sûr un titre très festif : "Le brasier". La bombarde y est dominante. On ne peut pas s'empêcher de les comparer à Merzhin, comme ils jouent dans la même cours. Mais je donnerai un point de plus pour Epsylon pour le mélange réussit de l'accordéon avec la bombarde.

Ah, un saxophone mélangé subtilement au violon dans "Chaque seconde". Encore une belle nouveauté du groupe. "Aux hommes debout" clôture l'album sur un rythme doux avec une partie rock et qui appelle à aller de l'avant malgré les revers de la vie.

Je tire mon chapeau pour cet album et les finitions instrumentales. Cela présage une belle carrière et montre que même avec la pression de la grande industrie du disque, de vrais artistes arrivent à tirer leur épingle du jeu!


3 commentaires

  1. Ton nouvel article est vraiment super. Je ne connais pas ce groupe mais ça me donne vraiment envie de le découvrir. Encore bravo.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page