Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Dream Catcher

Dream Catcher

Vagabonds

Label: Jazzhaus Records

POP-FOLK - Dream Catcher groupe pop folk rock luxembourgeois mais de divers horizons, ont sorti leur dernier album : « Vagabonds » : très diversifié, distrayant, sympathique par moments, ennuyant par d’autres. On s’y perd ! Quelle est leur identité ? … Je cherche encore…

Je m’attendais à un bon album bien folk… ça l’est en partie… Les instruments sont majoritairement folk : violon, accordéon, mandoline, banjo, accordéon et guitare. L’album débute bien avec quatre morceaux bien folk, plutôt rock celtique. Moi j’aime ! Deux chansons de folk français, bien rythmés avec des mélodies accrocheuses. Des airs bien écrits car on a l’impression qu’on les connaît déjà, ça nous est familiarisé, on a déjà envie de chanter. C’est ça cet album : abordable à la première écoute et par tous ! Donc on peut aimer mais on a un goût amer de manque d’approfondissement, de recherche. Bref dans ces quatre premiers morceaux il y en a deux en anglais, un bon rock celtique une « song » irlandaise tradionnelle suivie d’un reel tout aussi traditionnel. Là je me dis "ouf" ! On entre bien dans le trad, le jeu du fiddle est excellent. Je me fais plaisir.

Puis les trois morceaux suivants arrivent : aïe aïe aïe. Déception totale ! On fait un virage à 180°, on change d’univers. Nous voici dans la pop électronique ! Certes avec un petit fond de folk quand même. Bref, ça devient cette fois vraiment trop courru, gnangnan à mon goût. Nous voilà vraiment dans la musique pop celtique commerciale (un peu style les Coors) : "Circus", "Nanana", "Verlver". Ce dernier morceau si on ne comprenait pas les paroles, on ne saurait pas que c’est un air breton! Un petit air de Stéphane Eicher, bref rien à voir dans un album folk ! Et voilà que ça abuse des petits airs chantonnés « nananana », « shalalala », « lalalalala ».

Afin de combler toutes les oreilles, nos musiciens reviennent aux morceaux 8 et 9 sur du trad country / irlandais et rock celtique français.  J’aime la voix du morceau "Flammingo Rose" un peu rauque avec du caractère (un petit côté Pigalle).

L’album se termine avec trois morceaux carrément pop anglaise très attendu (un peu Bastian Baker). Là on s’éloigne vraiment du folk, à part l’accoustique y a plus grand chose des sonorités traditionnelles. Je m’ennuie profondément sur la fin de cet album.

Bon vous l’aurez compris j’étais un peu déçue. Je trouve qu’ils ont voulu viser un trop large public et ça passe pas pour moi. Certes, comme ils le disent sur leur site, je peux imaginer que c’est un groupe fort agréable à écouter pour animer une soirée entre amis. Tout le monde y trouve un peu son compte : c’est festif par moment, tranquille par d’autres pour des discussions plus intimes ! C’est pas désagréable à écouter. Honnêtement, il y a de bons musiciens, une bonne maîtrise de leur instruments et des arrangements … mais pas d’identité.  On vole un peu en surface. Dommage !  

D’ailleurs juste pour la petite blague même le nom de « Dream Catcher » est un peu courru. Il existe plusieurs groupe très différents qui ont déjà utilisé ce nom dont un groupe pop électro de jeunes filles corééennes.  Et également un groupe hard rock que je conseille aux  Lordiens !


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page