Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Counting Crows

Counting Crows

Underwater Sunshine (or what we did on our summer vacation)

Label: Cooking Vinyl

REPRISES - Counting Crows reprend, dans cet exercice souvent périlleux, quelques classiques pour leur sixième album UNDERWATER SUNSHINE. Produit par eux-mêmes et Shawn Dealey, ils offrent de belles émotions sur certains titres et un moment de grâce…. Mais c’est assez inégal sur la longueur.

Counting Crows, originaire de San Francisco, a déjà produit quelques chansons couronnées de succès (Mr. Jones, All My Friends, Accidentally in Love, etc.). Le groupe revient cette fois avec un sixième album reprenant des standards américains peu connus de ce côté de l’Atlantique. Adam Duritz, le charismatique chanteur, a récemment expliqué qu’ils ont souhaité produire et chanter ces chansons afin que leurs amis les apprécient autant qu’eux. Belle idée de (et au) départ.
L’exercice est toujours périlleux car, d’un côté, les admirateurs d’un groupe goûtent peu d’entendre leurs préférés sur un autre registre, et de l’autre, en s’attaquant à des classiques, le groupe s’expose à faire des covers largement moins bien que les originaux et, au final, à n’apporter aucun relief particulier à une chanson déjà culte.

Reprendre Travis, Pure Prairie League, Bob Dylan, Kasey Anderson, Gram Parsons et consorts, c’est assez réjouissant et honnêtement, l’idée de départ est largement respectée. UNDERWATER SUNSHINE procure, de-ci delà, un sentiment de bonheur et une certaine crédibilité à l’ensemble. Le timbre de voix de Duritz y est, essentiellement, l’atout majeur. Tout est savamment orchestré et une chanson comme "Coming Around" (Travis) est magnifiée par les aigus remplaçants la voix rauque originale avec un banjo en sus.

 

 

Le bijou de l’album est, en ce qui me concerne, "Like Teenage Gravity" (Kasey Anderson). Cette version délivre encore plus intensément la beauté et la poésie du texte : ‘If it feels like fallin’, boy, you probably already fell’…conclut plus loin d’un touchant ‘So, I guess I’m in love’.

Cependant, sur la totalité des quinze titres, cela devient un tantinet longuet à l’écoute et j’avoue avoir eu du mal à différencier les quatre derniers titres… Non pas au niveau des chansons, mais du son, qui variait fort peu. Le son est folk, country, rock, avec des guitares puissantes et quelques ajouts intéressants, mais, honnêtement, ce disque n’était pas essentiel dans la discographie de Counting Crows. Ils auraient pu se contenter d’un lien sur une plateforme de partage.

Je sauverai de UNDERWATER SUNSHINE les quatre chansons suivantes qui sont réellement surprenantes : "Coming Around", "Ooh La La", "Meet on the Ledge" et l’inclassable "Like Teenage Gravity".

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page