Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Arokana – Dans le sens du poil

Arokana – Dans le sens du poil

Dans le sens du poil

CHANSON FRANÇAISE, POP-ROCK - Voici 2 ans qu’on l’attendait. Les P'tits gars d’Arokana on les connait bien chez Lords of Rock. Leur premier EP très humoristique à la frontière du jazz-rock acoustique, et de la chanson française à texte nous avait séduit. On les a même rencontrés en interview, après une session de studio, où ils nous parlaient des débuts de leur projet. On suit leurs clips et leur actualité de singes musiciens avec grand intérêt. Eh bien les bonobos sont sur la voie des grands singes et reviennent avec leur premier «vrai» album, leur nouvelle galette de 10 titres : DANS LE SENS DU POIL. Disponible depuis le début de l’été.

10 nouveaux titres, tous plus colorés les uns que les autres, et l’album démarre bille en tête avec « Barnabey ». L’histoire d’un bonobo, pacifiste et joueur, avec un comportement pas si éloigné de celui des humains. Cette chanson permettra même à son protagoniste de donner quelques leçons de bien être « à tous les mammifères », le tout sur un groove très up tempo qui dévoile d’emblée les nouvelles instrumentations et couleurs musicales du groupe. Là où le premier album fonctionnait sur 2 guitares, une batterie, et les voix entremêlées de ses 3 chanteurs. Ce nouvel album s’annonce beaucoup plus chamarré, avec des arrangements plus poussés. « Plusieurs Weekends » est une réussite qui donne le sourire en évoquant le tracas de jeunes adultes qui glissent vers la trentaine. « 3 Points C’est Tout » met en avant les capacités d’écriture et de poésie du groupe, les jeux autour des mots et des histoires de cette chanson est vraiment plaisant.

Le texte, et son contenu, sont une force pour le groupe, et c’est avec douceur et gaieté que les messages passent. « Il y a des Choses » et le très réussi « 15 minutes par jour » en sont les exemples. Dans une forme simple et respectueuse, mais avec du fond, est abordé le sujet de notre rapport aux médias, des problèmes de famine dans le monde, du décès, ou encore de la malbouffe, le tout en servant le ton et la musique. Un équilibre Poésie / Message / Humour / Musique suffisamment unique pour qu’on s’y attarde. « Et si on était dans la tête d’un fou, taré de la musique et de la fête qui s’imagine des personnages, des ambiances etc.. » a dû être le leitmotiv lors de l’écriture de « Terreurs Nocturne », qui se permet même quelques groove afro instrumentaux très prenant. « Le Chic Type » est un autre de ces titres avec message et profondeur, il y a un peu du chic type en chacun de nous, et c’est si bon de se laisser prendre dans ce rythme lancinant construit tout au long du titre. « Makadam », on vous laisse juger de la qualité du morceau en visionnant le clip en bas de cette chronique. Tout fraichement sortis d’ailleurs ! Notre rapport à la liberté, et notre place dans la société sont questionnés dans ce titre qui porte savamment son nom : « Tous des Singes », c’est d’ailleurs un des morceaux avec l’orchestration la plus originale qui prouve l’ouverture musicale du groupe. « Le Roi des Bananes » viens clore cet opus des 4 singes artistes et chanteurs que sont Arokana. Un titre résolument positif, qui prône le fait de prendre soin de son corps et de son esprit, le tout sur une musique enjouée et presque naïve, on y entendrai même des sons de jeux vidéo, c’est rafraîchissant !

Des musiques et des textes qui font du bien à entendre. Une approche souriante et positive des sujets évoqués, et une nouvelle aventure musicale pour le groupe qui continue de prendre de l’expérience et de la personnalité dans ce qu’ils font de mieux : leurs singeries. Un album qui donne la banane, le bon compagnon pour les vacances, la rentrée, le boulot, les weekends prolongés, les soirs de fiesta, etc… bref, ça va dans le sens du poil !


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page