dimanche , 18 février 2018
Vous êtes ici : Accueil » Interviews » Eskobar

Eskobar

Dans un hôtel à Zürich, le 12 septembre 2006


Pourquoi votre dernier album est-il plus calme que les précédents?
C’est très difficile à dire. Nous avons fait ce que nous ressentions être comme juste, comme bon. Nous l’avons vraiment fait à la manière old school. L’album a été enregistré presque totalement en live. Nous avions tellement répété qu’en entrant dans le studio, on aurait pu jouer devant un public! Nous sommes extrêmement satisfaits du résultat final.

Votre album sonne très hivernal. À quelle période de l’année avez-vous écrit les chansons?
C’est vrai! Nous avons passé le mois de janvier 2006 en studio et les chansons ont été écrites durant la deuxième moitié de l’année 2005.

Comment expliquez-vous que votre album n’ait pas de titre et que sa pochette soit d’aspect aussi minimal?
Et bien nous voulions que le public se concentre sur l’essentiel, c’est-à-dire les morceaux et la musique!

Qu’est-ce que cet album représente pour vous?
Cet album représente tout ce qu’est Eskobar. Nous l’avons enregistré sur notre propre label et la production est assez peu importante, afin que chacun puisse y trouver son bonheur.

Mis à part la Suède, quel est le pays dans lequel vous rencontrez le plus grand succès?
En France, c’est formidable, les Français nous font très plaisir. Quant à nos ventes en Suisse, elles sont extrêmement réjouissantes, bien qu’il s’agisse d’un plus petit pays.

Quel est le thème dont Eskobar ne se lassera jamais?
L’amour. Cela représente tellement de choses. Que ce soit en bien ou en moins bien, l’amour occupe la partie majeure de nos vies. Voilà pourquoi la plupart de nos chansons parlent d’amour.

Quel est votre argument pour nous convaincre d’acheter votre disque?
Ouh là…! C’est difficile d’essayer de vendre sa propre musique (rires)! Et bien je dirai que c’est de la très très bonne musique, avec une grande variété de chansons et de l’acoustique! C’est un petit album très sympa! Et ma copine l’adore…

Une sélection Lords of Rock:

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page